AccueilFAQRechercherMembresS'enregistrerConnexion

Partagez|

Firts RDV ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Ҩ Lieutenante
avatar
Tika
Ҩ Lieutenante
Messages : 407
Date d'inscription : 13/04/2011

Feuille de personnage
Relation(s) du perso::

MessageSujet: Firts RDV ? Lun 14 Nov - 8:56

Tika : Un drôle de repas.

Tika était anxieuse. Dans sa tente, elle s’était habillée d’un short et d’un petit haut en peau ainsi que de bottes en daim. Kotan lui avait demandé de le rejoindre aux collines chatoyantes à la tombée de la nuit. Qu'allait-elle faire ? Et si elle se retrouvait à nouveau dans une situation gênante ? L'embrasserait-elle ? Peut-être. Enfin, oui. Elle était amoureuse de lui mais... Elle ne savait vraiment pas quoi faire. Tournant en rond, elle ne trouvait aucune bonne raison de rester au camp. Et puis, elle avait quand même envie d'y aller. Passer un moment seule avec lui c'était son seul désir depuis quelques jours. Elle décida d'y aller. Le soleil venait de se coucher et les premières étoiles illuminaient le ciel. Quelques nuages passaient, silencieux, mais rien de menaçant. Il faisait chaud pour la saison. Après les grandes tempêtes, il y avait toujours du beau temps. Heureusement. C’était comme une nuit d’été : les oiseaux chantaient, l’air était doux, le léger vent qui soufflait n’était pas désagréable et on voyait les quelques fleurs encore vivantes se balancer lentement. C’était un cadre splendide presque inespéré en automne. La guerrière cerf avançait vers les collines, impatiente de pouvoir être à nouveau seule avec lui. Plus elle approchait et plus ses doutes se dissipaient. Ne restait que l’impatience, l’enthousiasme, le pur bonheur. Elle descendait maintenant vers la petite vallée qui précédait les collines. Le vent n’était plus arrêté par les arbres ce qui lui arracha un frisson. Elle commença ensuite l’ascension de la colline. En haut, un feu brûlait et deux rondins de bois d’environ un mètre cinquante chacun faisaient office de sièges. Tika vit Kotan assis sur l’un des rondins avec une étrange cruche dans les mains. Elle devait peser très lourd et contenir au moins deux litre de... De quoi ? Hum... L’odeur qui s’en échappait était étrange. On aurait dit un mélange d’herbes médicinales et de fruits. Quand Kotan l’aperçue, il posa la cruche et alla vers elle. Ils se saluèrent amicalement. Juste AMICALEMENT. Rien de bizarre. Le guerrier tendit sa main pour l’aider à arriver au sommet de la colline et la fit s’asseoir.

-Hum... C’est quoi cette odeur ?

Elle ne put s’empêcher de lui demander. C’était vraiment un parfum incroyable. Il devait y avoir une bonne dizaine d’ingrédients dans cette boisson. Tika regarda la cruche et vit qu’à côté, il y avait deux verres. Il n’avait rien oublié. Au dessus du feu rôtissait un sanglier. Il préparait un repas pour combien de personnes déjà ? Six ? Huit ? Elle esquissa un sourire devant la taille de la bête. Elle avait bien fait de ne pas manger avant de venir.
Revenir en haut Aller en bas
Ҩ Lieutenant
avatar
Dreno
Ҩ Lieutenant
Messages : 358
Date d'inscription : 15/04/2011

Feuille de personnage
Relation(s) du perso::

MessageSujet: Re: Firts RDV ? Ven 25 Nov - 11:44

Kotan


En se levant, Kotan eu une idée un peu bizarre. Il partit un peu en dehors du camp, là où étaient entreposés les objets des "Events", objets qu'on utilisait que très rarement. Au fond d'une petite grotte se tenaient trois énormes cruches d'où émanait une odeur étrange. Il s'approcha et l'une des cruches lui sembla familière. C'était un legs de son père. Son contenu était appelé "Nectar Divin" ou "Boisson Divine" et ne servait que pour les mariages. Une ancienne légende racontait que c'était un mélange de plantes et de fruits qui pouvait se garder des années et rendait ses buveurs heureux toute la soirée. Mais ce n'était qu'une légende. Pourtant, les légendes sont basées sur des faits réels, non ? Donc, il devait bien y avoir quelque chose d'étrange dans cette boisson. D'autres vieilles histoires affirmaient que les ancêtres eux-mêmes buvaient de ce nectar et que sa conception était inscrite dans l'esprit des mages dès leur naissance. Encore des mythes. Mais là aussi, il devait y avoir des racines bien réelles. Il décida donc de tester ces légendes. Mais pourquoi le faire seul ? Le nom d'une personne lui vint directement à l'esprit : Tika !
______________________________________________________________

Assis en haut d'une colline, Kotan attendait. Il avait invité Tika pour tester cette fameuse boisson mystérieuse. Pour cette occasion, il avait attrapé un jeune sanglier d'une demi-douzaine de kilos. S'il en restait (et il en resterait sûrement) ce serait pour les animaux. Les tigres, les loups, les renards. Tous avaient faim alors pourquoi ne pas leur en laisser un peu. C'était une bonne action de faite. Sauf pour le sanglier... Le feu était particulièrement flamboyant, ce qui cachait un peu l'odeur très forte émanant de la cruche. Ce n'était pas une odeur désagréable, plutôt... intéressante. Elle semblait voler au dessus du récipient sans vouloir s'en aller. C'était un parfum presque préhistorique. On aurait dit que la boisson avait des centaines d'années alors qu'elle n'en avait pas encore quatre-vingt. Le soleil se couchait et l'air se rafraichit légèrement. Heureusement, le feu qui était comme alimenté par les vapes de parfum centenaire, le réchauffait de telle sorte qu'il n'avait même pas besoin de gilet ou de cape. Habillé comme un matin d'été sous le soleil, il attendait, souriant, repensant à ce fameux soir où leurs lèvres s'étaient presque touchées. Un hibou hulula.

-Ah non, aujourd'hui tu nous fous la paix !

Il avait l'air fin brandissant son poing vers le ciel. Mais il n'y avait aucun témoin oculaire de cet acte totalement idiot. C'était sortit du cœur, comme on dit. Il s'assit de nouveau, attendant, ce même sourire béat fixé sur son visage causé par l'odeur du nectar, ou par l'amour. Dieu seul sait ce qui causait cet étrange sourire collé à sa figure.
_______________________________________________________________

Tika arriva. Galant, il lui tendit sa main pour l'aider à grimper en haut de la colline. La lieutenante fut surprise par l'odeur que le feu ne cachait pas si bien que ça et s'empressa d'en demander l'origine.

-Hum... C’est quoi cette odeur ?
-C'est une boisson ancestrale ! Tu vas voir, il paraît que c'est si bon qu'on l'appelle le "Nectar Divin".

Elle resta perplexe. Ce qui était normal. Kotan se tourna et prit les deux verres qu'il avait apportés. Il servit la jeune femme, puis se servit lui même. Il leva son verre :

-A... L'hiver ?
-A l'hiver !

Leurs verres s'entrechoquèrent et ils burent un bonne gorgée tous les deux... Avant de recracher l'immonde breuvage. C’était indescriptible. Dégoutant, équerrant, amer, fade, vieillot, pâteux et trop liquide à la fois. Une atrocité. Après avoir toussé un bon coup, le guerrier reprit ses esprits.

-"Nectar Divin" ce n’est pas "dégueu" en langue des ancêtres ?

Bizarrement, il se resservit instinctivement et bu un tout petit peu cette fois. C’était presque buvable. Il gouta encore un peu et cela lui parut excellent. Mais vraiment délicieux. C’était sûrement le secret de cette boisson. Plus tu en bois, plus c’est bon. Maintenant le goût dévastateur passé, on pouvait sentir la mirabelle, la groseille et la mûre dans la boisson. C’était un mélange hallucinant.

-Bois-en encore, c’est génial comme goût finalement.

La jeune femme regarda son verre avec dégout puis fit un effort et avala le reste d’une traite. Une expression d’étonnement s’afficha sur son joli visage, suivie d’un léger sourire.

-T’as raison, c’est plutôt bon.

Kotan fit cuire la viande tout en se réservant un peu de ce mélange fantastique. Il servit la lieutenante et commença à manger. Le sanglier se mariait parfaitement avec le nectar. C'était un pur délice. Jamais il n'avait mangé quelque chose d'aussi bon. Tika avait l'air du même avis. En mangeant, ils parlèrent de tout et de rien.

-C'est super bon.
-Totalement d'accord !
Revenir en haut Aller en bas
Ҩ Lieutenante
avatar
Tika
Ҩ Lieutenante
Messages : 407
Date d'inscription : 13/04/2011

Feuille de personnage
Relation(s) du perso::

MessageSujet: Re: Firts RDV ? Lun 28 Nov - 10:25

Tika : Une boisson qui rend heureux?

-Hum... C’est quoi cette odeur?
-C'est une boisson ancestrale ! Tu vas voir, il paraît que c'est si bon qu'on l'appelle le "Nectar Divin".

Tika était perplexe. "Nectar Divin"... Ce nom lui disait quelque chose. Mais où et quand l'avait-elle entendu ? Lors d'une fête. Oui, c'était pendant son enfance, elle avait voulut y goûter mais on le lui avait défendu en affirmant que ce n'était pas pour les guerriers de moins de quatorze ans. C'était un véritable exploit qu'elle s'en souvienne. Pourquoi était-ce réservé aux adultes ? C'était dangereux ? Vu l'odeur, ça n'avait pas vraiment l'air d'un poison ou de quelque chose de nocif. Enfin, elle verrait bien. Kotan lui donna un verre. Il leva ensuite le sien comme pour porter un toast :

-A... L’hiver ?
-A l'hiver !

Drôle de toast quand on savait que l'hiver apportait des maladies, la famine et peut-être la mort avec le guerre qui se tramait. Mais à quoi trinquer sinon ? Elle leva son verre à son tour avant de boire son contenu d'un seul coup. Le goût était vraiment très spécial. Tellement que, d'un geste très gracieux évidemment, elle recracha tout dans l'herbe. Il avait quel âge ce truc ? L'amertume du nectar restait sur sa langue et l'acidité lui piquait la gorge. On aurait dit un mélange des plus horribles plantes qu’on pouvait trouver sur toute la planète. C’était pâteux et très liquide en même temps, sans oublier cette odeur très forte. Tika tentait de faire passer le goût en avalant sa salive mais rien ne fonctionnait. Quant au guerrier, il toussait comme un dingue, il avait du s’étouffer sous l’effet de la surprise.

-"Nectar Divin" ce n’est pas "dégueu" en langue des ancêtres ?

Un peu rustre comme langage mais ces paroles illustraient bien la situation. Direct, il ne cachait pas le fait qu'il avait trouvé cela écœurant. Ce n'était pas un menteur ou un frimeur. Elle savait bien que les rumeurs sur lui n'étaient pas fondées. Elle ne serait de toute façon jamais tombée amoureuse d'un menteur. N'est-ce pas ? Sûrement. Elle essayait de s'en convaincre sans pour autant se voiler la face. S'il avait été menteur, vantard ou quoi-que-ce soit d'autre, elle l'aurait aimé quand même. Mais comme ce n'était pas le cas, pourquoi chercher la petite bête ? Bizarrement, il se resservit. Deux fois même. "Mais il est fou ! Pourquoi en reprendre ? C'est dégoutant !" Pourtant, un sourire illuminait le visage du jeune homme.

-Bois-en encore, c’est génial comme goût finalement.

D'accord... Il était fou, mais pas elle ! On dit que l'amour rend fou, c'est bien ce qui se passait. Tika se resservit et, à son grand étonnement, trouva la boisson délicieuse. Elle finit son verre d'une traite et sourit à son tour, d'un air presque béat.

-T’as raison, c’est plutôt bon.

Kotan se leva et fit cuire la viande. Le sanglier avait l'air exquis. Le feu, anormalement flamboyant, les éclairait d'une douce lueur bien plus accueillante que la pâle lumière du croissant de lune qui flottait dans le ciel parmi des milliers de magnifiques étoiles. Que le ciel était beau. Que le nectar était bon. Que Kotan était merveilleux. "Argh ! Il faut que j'arrête de penser des trucs aussi bizarres. Ressaisit toi !" Ils commencèrent ensuite à manger. Tika s'assit à côté de lui, bien qu'il y eu deux troncs. Elle ne se rendit même pas compte qu'ils étaient tout près l'un de l'autre. Le nectar lui permettait d'oublier ses soucis et de ne penser qu'à l'instant présent. Cela la rendait... Heureuse. Oui, tout simplement heureuse. C'était presque qu'indécent de se sentir aussi joyeuse alors que d'autres clans étaient en guerre. Mais si le monde était peace and love, il n'y aurait pas de clans et tous vivraient ensemble comme... Des marionnettes. Le bien ne pouvait pas exister sans le mal. C'était triste comme conclusion mais il ne fallait pas se cacher derrière des idées impossibles. De toute façon, elle s'en fichait un peu (sale égoïste) car pour l'instant, elle mangeait et buvait des mets délicieux en délicieuse compagnie et avait une vue délicieuse. Voilà ce qui importait. Elle mordit dans la viande et sourit de toutes ses dents (après avoir avalé bien sûr).

-C'est super bon.
-Totalement d'accord !

Au fur et à mesure que le temps passait, un bruit étrange parvint aux oreilles de la lieutenante. Ce fut d’abord un bourdonnement, puis quelque chose de plus doux. Une sorte de mélodie. Le vent sifflant dans les branches des arbres entourant les collines, le chant des chouettes, le bruit de la rivière coulant un peu plus bas... Tous ces sons se mêlaient pour créer une sorte de mélodie. De la musique sans instruments ! Incroyable. Elle termina son repas et avala un énième vers de nectar divin avant de se lever.

-Tu entends. On dirait de la musique.

Il hocha la tête avant de se lever à son tour. La mélodie qui flottait dans l’air était maintenant plus enjouée. Le vent soufflait, les feuilles mortes virevoltaient autour d’eux et le feu semblait danser. Kotan la prit par la taille avec son bras droit et tendit sa main gauche.

-Tu danses ?
-Avec plaisir !

Ils commencèrent une sorte de valse très rapide. Tika avait l’impression de voler. Il fallait avouer que c’était un très bon danseur. Il la fit tournoyer, sauter, tomber à ras du sol avant de la rattraper et de la faire tourner à nouveau. C’était un instant magique. Ils riaient tous les deux aux éclats. Mais la musique qu’ils étaient les seuls à entendre couvrait leurs voix. Ils étaient comme des enfants, dansant de manière rapide, folle, athlétique aussi. Les pas, ils les imaginaient une seconde avant de les produire. D’instinct. Puis, alors que le feu commençait à s’éteindre et que la lune déclinait, ils tombèrent tous les deux de fatigue. Mais ils tombèrent réellement. Allongés dans l’herbe, morts de rire, se calmant puis riant de plus belle. Ils avaient encore reprit à boire et la jarre était presque vide.

[Pour avoir une idée de la mélodie sur laquelle ils dansent, écoutez une balade irlandaise, celle de Titanic par exemple.]
Revenir en haut Aller en bas
Ҩ Lieutenant
avatar
Dreno
Ҩ Lieutenant
Messages : 358
Date d'inscription : 15/04/2011

Feuille de personnage
Relation(s) du perso::

MessageSujet: Re: Firts RDV ? Mar 13 Déc - 7:47

Kotan


Après avoir mangé, ils reprirent à boire. Quelque chose d'étrange flottait dans l'air. Une sensation... Ou plutôt des sons. Ces sons se lièrent et il finit par percevoir une sorte de mélodie. Tout d'abord très calme, puis plus joyeuse, la mélodie créée devint tout à fait audible. C’était quelque chose de très beau, de magique comme si les ancêtres eux-mêmes jouaient ces notes. Tika se leva.

-Tu entends. On dirait de la musique.

Musique ? Seuls ? Danse ! Le guerrier se leva et attrapa la lieutenante par la taille.

-Tu danses ?
-Avec plaisir !

Ils dansèrent pendant... Euh... A vrai dire, ils ne virent pas le temps passer. La lune était haute, ils avaient toute la nuit devant eux. Et ils riaient tellement. C'était un de ces moments qu'on voudrait prolonger éternellement. Mais danser, et danser, rire et rire de plus belle ; c’était fatiguant. Ils finirent par tomber sur le sol, les muscles endoloris et le sourire aux lèvres. Kotan regarda la guerrière et éclata de rire. Celle-ci souffla sur une mèche qui lui tombait devant les yeux avant de l’accompagner dans son délire total. Le rire, c’est contagieux ! Ils se calmaient, recommençaient, se re-calmaient, re-recommençaient jusqu’à ce que la lune commence à baisser.

-Je...*nouvel éclat de rire* je suis crevé.

Le guerrier se leva et regarda dans la cruche.

-Il en reste à peine assez pour deux verres. On a tout bu à deux. Si quelqu'un l'apprend, je crois qu'on est morts.

Ils rirent encore. C'était parfait. Un de ces moment où l'extérieur n'a plus d'importance, ou seul l'instant compte. On ne pense plus ni au futur, ni au passé. Seulement au présent. Un présent merveilleux, heureux, enfantin. Un présent rempli d'une joie pure. Et ces moments là sont si peu nombreux qu'ils ne constituent qu'une infime partie de notre vie. Sur le plan temporel uniquement. Car pour ceux qui vivent ces instants, ils durent une éternité.

Kotan s'était levé, Tika aussi. Elle s'approcha de lui et attrapa sa main. Elle fit quelques pas en arrière, l'attirant vers elle. Ils étaient au bout de la colline, tout près du bord. Elle s'approcha encore. Etait-ce le grand moment ? Le guerrier ne se fit pas prier et s'avança également. Elle desserra ses doigts autour du poignet du jeune homme et... Lui fit un croche-pied ! Il tomba mais tenait très fort la main de la lieutenante. "Si je tombe, tu tombes avec !" Sa chute ne fut pas douloureuse grâce à la pente douce de la colline. Après avoir roulé dans l'herbe une première fois, il du lâcher la main de la guerrière. Celle-ci avait déjà commencé sa propre chute. Ils roulèrent donc jusqu'au pied du monticule. Tout en riant bien évidemment.

-Je vais te...

Elle ne termina même pas sa phrase, se contentant de sauter sur le beau blond pour le maintenir à terre. Il n'eu pas de mal à la bloquer contre un arbre, les bras collés au tronc. Son visage changea. Croyant qu'elle avait mal, il desserrait ses poings. Elle lui sourit et fila sur le côté pour se retrouver derrière lui. Kotan sentit un coup de pied magistral contre sa tête et du s'incliner, face contre terre.

-Ché bon t'as gagneeeeeh ! Lève ton pied maintenant !

Elle s'exécuta. Il s'assit, à bout de forces, et leva les yeux. La lune avait bien baissé. Bientôt, le ciel deviendrait plus clair et les premières lueurs du soleil apparaîtraient. Ils devaient sérieusement rentrer. L'air pitoyable, il remonta. Mais il ne pu s'empêcher de sourire en voyant le visage rayonnant de son amie. Dommage qu'il doivent encore l'appeler ainsi. Il se surpris à penser à un éventuel mariage. Le feu, la flèche, le buffet. "Hum... Le buffet. Reprends toi ! T'es même pas avec elle, pense pas aussi loin !" Il redescendit sur terre et prit la cruche dans ses mains. Tika s'occupa d'éteindre le feu. Ils passèrent par la rivière pour qu'il puisse remplir la cruche d'eau, il fallait que cette soirée profite un peu au camp. Remplie elle était bien plus lourde. Puis ils arrivèrent en vue du camp.


Dernière édition par Dreno le Sam 17 Déc - 9:00, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Ҩ Lieutenante
avatar
Tika
Ҩ Lieutenante
Messages : 407
Date d'inscription : 13/04/2011

Feuille de personnage
Relation(s) du perso::

MessageSujet: Re: Firts RDV ? Sam 17 Déc - 8:51

Tika : N'est-ce qu'un au revoir ?

Il avaient mangé, ils avaient bu. Ils avaient dansé, ils s'étaient battu. Et maintenant ? Maintenant... Etait-ce la fin d'un beau rêve ? Tika avait peur. De quoi ? De le perdre. De perdre ce Kotan. De perdre leur relation actuelle. Elle ne savait plus quoi faire. Si elle rentrait dans sa tente, ce serait terminé. Leur bonheur parfait, envolé. La lieutenante était comme happée par une abysse noire. Oh, si noire. Elle ne voulait pas tomber. Son seul soutient : Kotan. Elle s'attachait à lui de seconde en seconde, toujours un peu plus. Son coeur se serra quand ils arrivèrent en vue du camp. L'histoire était-elle obligatoirement éphémère ? Ne pouvaient-ils pas être heureux, tout simplement, comme en haut de la colline. Mais sur le camp, elle n'était pas la même. Le lendemain, leur relation ne serait plus qu'un lien rigide de lieutenante à guerrier. Elle redeviendrait froide. Si froide. Pourquoi ? Le monde était-il si horrible ? Y avait-il une place pour deux âmes qui s'aiment dans cet univers étrangement sombre ? Le vent se leva soudain. Violent. Dévastateur. Un vent extrême. Les arbres se plièrent et tous deux durent reculer. Pour éviter une branche qui fonçait droit sur eux, Tika du faire un saut vers le beau guerrier blond. Les nuages filaient à toute allure, de la terre volait partout et semblait gifler les arbres sur son passage. Des feuilles, des branches, quelques plumes tombaient des chênes et châtaignés qui surplombaient les deux cerfs. Le bruit des pierre qui roulaient sur le sol accompagné par la mélodie du vent enragé empêchaient leurs voix de porter.
Puis tout se calma. A terre, allongée dans les bras de Kotan, Tika ouvrait les yeux. Elle savait que son destin était lié à celui du beau blond. Et même s'ils étaient seulement amis pour le moment, un jour, ils seraient vraiment réunis. Enfin, c'était trop formel. Elle écoutait toujours sa sagesse mais là, son coeur criait. Elle restait pourtant impassible extérieurement, un petit sourire affiché sur son visage, mais rien de plus. Une fois relevée, elle regarda Kotan dans les yeux. Ce qu'il était beau. Incroyablement beau. Et sensible en plus de ça. Comment résister ? Je vous le demande. Ils rentrèrent dans l'enceinte du camp dépassèrent les deux jeunes qui montaient la garde et arrivèrent devant la tente des guerriers. Voilà, c'était fini. Tika était irrésistiblement attirée vers le jeune homme. Elle n'avait qu'une envie, se blottir à nouveau dans ses bras. Mais elle le salua et rentra dans sa tente. Seule. Elle se coucha et pensa encore au guerrier blond. Pourquoi était-ce si difficile ? La vie était pleine de surprises. Mais rien qu'en pensant à leur soirée, elle était heureuse. Le sourire aux lèvres, elle s'endormit.
Revenir en haut Aller en bas
Ҩ Chef de Clan
avatar
» Moïra
Ҩ Chef de Clan
Messages : 702
Date d'inscription : 27/03/2011

Feuille de personnage
Relation(s) du perso::

MessageSujet: Re: Firts RDV ? Mer 28 Déc - 1:49

Tika: 18 DDB
Dreno: 18 DDB

________________________________________



Nyati & Kida:
 
Revenir en haut Aller en bas
http://silverwood-rpg.bb-fr.com

Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Firts RDV ?

Revenir en haut Aller en bas

Firts RDV ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Silver Wood RPG :: Introduction :: Corbeille-