AccueilFAQRechercherMembresS'enregistrerConnexion

Partagez|

[EVENT] Ce n'est que le début...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar
Invité
Invité

MessageSujet: [EVENT] Ce n'est que le début... Dim 23 Oct - 5:24

Ce n'est que le début...


Assise en tailleur par terre, dans la grotte du chef, je cherchais toutes les idées possible. Il n'était pas revenu, Kyotis n'était pas revenu. Il avait disparu, tout comme avait disparu Nilâ. Une rage folle s'empara de moi, et si les rats avaient capturé Kyotis pour faire subir le même sort que ma défunte cousine ?! C'était inadmissible ! Je me leva brusquement et balança la plat en face de moi tout en hurlant. Je serra les points, personne ne pouvait faire ça au clan de l'Ours. Il me fallait un plan, un plan pour supprimer, éradiquer ces stupides rats gênant.

Je constitua mon plan pendant toute la journée, le soir venus je déclara un conseil de clan, quand je me présenta au membre du clan, je croisa leur regard méfiant et surpris. Je lisais dans leur regard qu'ils redoutaient ce que j'allais dire, il avait raison.
-Membre du clan de l'Ours ! Si je vous ai fait réunir ce soir là c'est pour annoncer un triste nouvelle...
Je laissa le silence emplirent le camp et repris d'une voix triste :
-Notre chef bien aimé Kyotis à disparu.
L'assemblé se mit à rouspéter, disant que cela n'était pas possible. Je coupa les conversations d'une voix dur :
-Le clan du rat est le responsable ! Il a déjà tué ma cousine, notre ancienne mage. Il est capable de tout !
Le clan se mit à murmurer à voix basse, dans ce que j'entendis, je releva qu'ils étaient du même avis que moi. Alors, je termina mon discours :
-Ce soir, nous allons les faire payer pour ce qu'il nous ont fait ! Ce soir, nous allons mettre fin à la menace du clan des rats !
Les guerriers se mirent à hurler de... joie et j'entendis plusieurs fois « A mort le clan du rat ». Bien, tout ce passait normalement jusque là.
-Que tout les guerriers prennent leurs armes ! Je veux aussi que certain emmènent des torches.
Je ferma les yeux et respira un bon coup, quand je les rouvris, les ours étaient entrain de rassembler les armes. Je souris et mes yeux brilla d'une lueur dangereuse, on y arrivait, l'attaque allait commencer.

Petite à petit, les membre du clan se transformèrent en ours tandis que d'autre attachait les sac contenant les armes. Sur le point de la transformation, j'avais laissé les membres choisir, ils voulaient se transformer pour aller plus vite, très bien, moi ça m'était égal, du moment qu'on attaquait le clan du rat. Quand tout les guerriers furent transformer et les sac attaché, je me transforma également et donna le signal pour y aller.
On progressa vite, se déplaçant comme des ombres dans la forêt, de très grosse ombre. On arriva à la fin de notre territoire, je leur fit signe de passer par les territoires neutres, pas la peine de semer plus d’embrouille avec le clan du renard. On arriva bientôt au territoire du clan du rat. Certain hésitèrent à passer la frontière mais moi ainsi que d'autre guerrier la franchirent d'un air déterminé. Une fois tous sur le sol du clan du rat je dit :
-Dispersez-vous en groupe de 5, il faut trouver leur camp. Le premier groupe qui trouve le camp avertit les autres. On ne va pas plus loin que l'arbre mort pour l'instant.
On forma rapidement les groupes et on commença la recherche. Elle fut très longue, le groupe qui trouva enfin l'entrée du camp n'était pas très loin du mien, et je fus rapidement sur les lieux. J'attendis que tout le monde se rassemble pour donner mes ordres. Tout d'abord on se re transforma tous en humain, c'était beaucoup plus simple pour se déplacer. Je posta plusieurs groupe à des points précis, certain restèrent dehors, au cas où des rats auraient l'idée de fuir.
Une fois tout le monde près on entra dans le souterrain, j'avais déjà envoyé éclaireur pour qu'il regarde si tout était calme et que tout le monde dormait. La réponse avait été positive, heureusement.
Tout doucement, on descendis jusqu'à arrivé en face des tentes. A ce moment là, on alluma les torches. Un groupe partit dans la réserve de gibier et brûla le contenue, d'autre rentrai dans de tentes et tuait silencieusement les personnes s'y trouvant. Quand à moi, je tuait aussi tout ceux qui dormait, mais ce n'était pas mon but, il fallait que je trouve la tente, celle de Morwyn. Et si possible, la où ils avaient emprisonné Kyotis.
Soudain, quelqu'un hurla, et l'enfer commença...
Revenir en haut Aller en bas
Ҩ Chef de Clan
avatar
Morwyn
Ҩ Chef de Clan
Messages : 641
Date d'inscription : 03/04/2011

Feuille de personnage
Relation(s) du perso::

MessageSujet: Re: [EVENT] Ce n'est que le début... Dim 23 Oct - 6:23

On nous attaque !




Le sommeil.
Complaisant. Morwyn en avait besoin. Grandement besoin. Comme tous les soirs, un guerriers ou deux transformés en rats montaient la garde. Mais elle n'était pas tranquille. L'angoisse la taraudait. Comment ne pas l'être dans ces conditions? C'était de la folie à l'état pure. Les ours étaient tous des tarés.
C'est sur ces pensées bien aimables que la jeune chef sombra enfin dans le monde des rêves.

Flashback

Morwyn levait ses grands yeux vairons vers une femme aux cheveux noirs. Son visage était pourtant invisible. Il avait disparu de sa mémoire. Mais cela ne perturbait pas la fillette de six ans. C'était le passé. Ce n'était pas souvent que la chef rêvait de son passé, mais cela lui arrivait tout de même, rarement.

"Maman..."

Des adultes discutent dans un coin. Parmi eux, il y a son père. La mère de Morwyn l'abandonne un instant pour participer à leur conversation.

"C'est sûr qu'à ses quatorze ans, elle ne sera pas Ours..."

"Quelle froideur..."

"Elle n'avale même pas le saumon que je lui pêche... Elle a pourtant grandi ici... Je pensais qu'elle nous ressemblerait au moins un peu, et elle est notre contraire..."

"Même physiquement, elle ne ressemble à aucun de nous deux"

Ils parlent comme si Morwyn n'était pas là. Comme si elle ne pouvait comprendre, même pas entendre leur parole. Elle écarquille les yeux. Se lève et sors du camp. Ses parents ne semblent même pas remarquer que leur fille a disparu de leur champ de vision, qu'elle se dirige droit vers la rivière.

Arrivée à la rive, la petite fille s'y agenouille et contemple l'eau. Les poissons passent. Dégoûtant. Morwyn n'a jamais aimé le poisson. Son goût est rejeté complètement par son organisme, comme si il lui était insupportable. Un éclair de soleil se reflète sur les écaille d'un saumon et éblouit l'enfant qui recule brusquement et trébuche sur une pierre. Aïe... Sa cheville la lance terriblement. Les larmes lui montent aux yeux. Puis, d'un seul coup, elle éclate en sanglots. Elle sent qu'un homme lui prend le poignet.

"Tu étais où? On a dû te chercher dans tout le camp ! Allez, viens"

Aucune inquiétude dans ce ton. Aucune affection. Tu te plains que je suis froide, papa, mais là, tu te crois chaleureux? Il la ramène au camp et la met dans sa tanière.

"En plus, demain, je vais chasser avec ta mère. Tu n'as pas intérêt à fuguer..."

Une voix exaspérée. Il sort. Morwyn reste éveillée calmement jusqu'à l'aube du lendemain, avant de tomber dans un sommeil profond.

Mais on ne la laisse pas dormir. On la réveille. C'est le soir et une femme est en train de la prendre dans ses bras. Sur le coup, la fillette pense, ou plutôt espère que c'est sa mère. Mais non. La femme parle d'une voix tremblante. Elle lui dit que ses parents sont partis pour toujours. Qu'un gros animal les a faits disparaître.
Morwyn ne pleure pas. Elle ne bronche même pas. C'est juste le vide. Une odeur de brûlé la prend à la gorge.


Une violente quinte de toux la réveilla. De la fumée ! Un grand cri s'éleva. Les guerriers hurlaient de rage ou de panique.
Dreno rentra dans sa tente rapidement :

"Les ours attaquent !"

Puis il ressorti. Abasourdie, Morwyn prit des poignards avant de sortir. L'atmosphère était étouffante. Les enfants pleuraient et les guerriers criaient des instructions. La jeune chef attrapa une femme par le poignet et lui ordonna :

"Emmène les plus âgés et les enfants dehors ! Sort par le sud, les ours ont dû rentrer par le nord !"

Elle bénit ses ancêtres d'avoir eu l'idée de faire plusieurs entrées aux souterrains. Elle pensa un instant à se transformer en rate mais elle renonça : elle risquerait de se faire écraser. De là où elle venait, l'incendie ne s'était pas propagé. Mais sa lueur était droite devant elle. Avant de se jeter dans la bataille, elle devait partir à la recherche d'Obscura. Elle se dirigea droit vers sa tanière, sur la gauche, et ne tarda pas à apercevoir son amie.

"Obscura ! Reste ici et soigne les blessés qui arrivent !"

Sans attendre la réponse de la mage, elle se dirigea droit vers l'incendie. Les sons de la bataille en provenait. Elle déboula sur le champs de guerre et s'arrêta net.
Les flammes étaient partout. Sur le gibier, sur le sol où quelques brins d'herbes avaient poussés en désordre, brûlant les pieds, mais aussi au plafond, les tunnels étant humide la végétation poussaient en petite quantité mais un peu partout. Heureusement, la tanière d'Obscura était à l'abri du feu, ainsi que les trois quarts des souterrains, trop sombre pour que les herbes poussent. Seule les entrées étaient un tant soit peu végétale.
En revanche, les ennemis semblaient se répandre, eux. Elle vit un guerrier transformé en ours sur sa droite et lui asséna un coup de poignard dans l'épaule. Une colère froide l'avait envahi à la vue de tout ce sang versé inutilement. L'ours se retourna brusquement et brandit ses griffes étincelantes sous les flammes, se préparant à lui donner un coup féroce. Morwyn ne lui en laissa pas le temps et lui fendit plusieurs fois la peau avec son poignard avant de le planter dans son flanc. L'avantage avec ces grosses bestioles, c'est qu'il y avait de la place où frapper, et qu'ils n'étaient pas très rapides. La bête finit par battre en retraite. Morwyn s'attaqua à quelqu'un d'autre, transformé en humain cette fois-ci. Elle lui donna un violent coup de pied au visage. Sous la force de la frappe, le sang jaillit de son nez et la victime recula de quelques pas avant de lever la tête vers elle, le regard plein de haine. Morwyn se prépara au combat qui s'annonçait serré. Mais elle était prête à défendre son clan. Au péril de sa vie. [la personne frappée au visage est un joueur du clan de l'ours, Swan, Kalem, ou autre...]

________________________________________


Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
http://http://heelal-univers.forumgratuit.org/
Ҩ Guerrier
avatar
Kalem
Ҩ Guerrier
Messages : 60
Date d'inscription : 04/10/2011

Feuille de personnage
Relation(s) du perso::

MessageSujet: Re: [EVENT] Ce n'est que le début... Dim 23 Oct - 8:13

Kalem avait voulu se reposer avant l'assaut mais n'a pas réussi à s'endormir. Trop de pensées traversaient son esprit, ça lui brûlait presque la tête. Il se sentait mal, sale. Une boule dans le ventre lui faisait presque monter les larmes aux yeux. La nuit tomba. Du sang coulerait sous les étoiles. Trop de sang. Il n'avait pas l'esprit de vengeance. Enfin, peut-être que si, mais était persuadé qu'il valait mieux trouver et punir les assassins, au lieu de tous les tuer en supposant que l'assassin se trouerait parmi eux. Tu tues un des miens, je tue un des tiens. Kalem n'aimait pas cette phrase. Pour lui elle rimait avec bain de sang inutile. Pourtant quelque chose le titillait, comme une poussée d'adrénaline, une envie de combat, de violence. Il la réprimait. La plus grande guerre ne se déroulait pas entre les loups et les ours, dans son esprit,, entre son idéologie pacifique et ses pulsions sauvages. Peut être son côté ours...

Il se leva, partit chercher son arme. Une branche solide taillée de manière à ce qu'elle soit maniable, rapide et efficace. C'est fait pour assommer les lapins, pas les enfants, se dit il avec une grimace. Les enfants, il y pensait. Il savait que son clan était assez honorable pour ne pas les tuer, mais si l'un d'eux mourait dans l'incendie? Si cela arrivait, la guerre ne risquait pas de se terminer. Kalem en était persuadé. Mais il défendrait son peuple, quoiqu'il arrive. Défendre. Kalem préférait ce verbe à attaquer. Il avait du mal à frapper sans raisons, sans être menacé et sans se nourrir. Mais il allait bien être obligé de frapper. C'était un guerrier. Il l'avait choisi lui même. Il aurait très bien pu rester un renard dans sa jeunesse, et à ce moment précis, il serait en train de dormir tranquillement, à l'abri de toute violence...

Il se rendit à la grotte du chef. Le chef n'était pas là. Il est vrai que cela faisait longtemps que Kalem ne l'avait pas vu. Il eu un mauvais pressentiment.
Une femme se tenait à la place du chef. A la place, une femme. Plutôt jolie, mais ce n'était pas spécialement l'heure de ce genre de réflexions. Dans ses yeux verts émeraude luisaient le rouge de la haine et le noir de la rancœur. Ses pupilles semblaient tellement incrustées de colère que Kalem n'avait pas du tout envie qu’elle prête attention à lui. Il se posa donc dans un coin, et attendit. il commença à sombrer dans ses pensées. Un hurlement retentit. Kalem sursauta, et son cœur fit un salto dans sa poitrine. Le cri venait de la femme aux yeux verts. Kalem l'observa, un peu abasourdi.
-Membre du clan de l'Ours ! Si je vous ai fait réunir ce soir là c'est pour annoncer un triste nouvelle...

Kalem ne se trompait quasiment jamais sur ses mauvais pressentiments. Un peu comme un sixième sens. Il écouta avec attention.
-Notre chef bien aimé Kyotis à disparu.
Kalem pâlit. Ça, c'était peut-être la pire chose qu(il pouvait arriver. La solution non violente était proscrite, maintenant. Le chef avait vraiment choisi un très mauvais moment pour disparaitre.
-Le clan du rat est le responsable ! Il a déjà tué ma cousine, notre ancienne mage. Il est capable de tout !
Comment peux-tu en être si sure?
Kalem garda cette pensée pour lui Il n'avait vraiment pas envie de s'attirer les foudres de cette femme aux yeux verts si imbibés de colère. Même si maintenant il la comprenait, la mage était sa cousine. A sa place, Kalem aurait sans doute été aussi fou de rage. Cela dit, le chef pouvait très bien s'être perdu dans le bois, ou s'être fais agresser par un sans totem. Kalem savait ce que c'était. Le bruit montait peu à peu. Cette femme n'était donc pas la seule en colère. Celle-ci reprit la parole.
-Ce soir, nous allons les faire payer pour ce qu'il nous ont fait ! Ce soir, nous allons mettre fin à la menace du clan des rats !
La sentence était tombée. La peine capitale proclamée. La déclaration de guerre officielle. Le sol de la forêt ne sera plus humide uniquement à cause de la rosée du matin, mais aussi à cause du sang. La boule dans le ventre du jeune guerrier ours fit une puissante pressions sur son abdomen, et il grimaça.
-Que tout les guerriers prennent leurs armes ! Je veux aussi que certain emmènent des torches.
Kalem, ne bougea pas, regardant son clan s'affairer dans tous les sens pour chercher des torches. Kalem savait bien que ces torches ne serviraient pas uniquement à les éclairer, malheureusement. Il lança un regard songeur vers le ciel. Le ciel était si éclairé, si beau. Comme si les étoiles s'étaient rassemblées pour observer le carnage. Si elles étaient vraiment nos anges gardiens, comme dans les contes que l'on avait raconté à Kalem dans son enfance, peut-être serait-il temps d'agir pour elle? De stopper tout avant qu'il ne soit trop tard. Le jeune guerrier ours les soupçonna de ne pas être des anges gardien, mais juste des spectateurs de folies de ce monde.
Puis le groupe était rassemblé. Kalem les suivit, sans rien dire. Beaucoup se transformaient. Kalem adorait être en ours, lui aussi. Mais il n'était pas d'humeur à ça, en ce moment.
Ils avancèrent, puis la nouvelle chef improvisée leur ordonna de se diviser en 5 groupes. Kalem en choisit un au hasard, puis continua de suivre sans rien dire. il était plus mouton qu'ours à ce moment précis.
Enfin un des groupe trouva le lieu de résidence des rats. La boule dans le ventre serrait de plus en plus fort. Peut-être serait-elle capable de lui broyer les os. Kalem, ferma les yeux, inspira profondément, une dernière fois l'air frais et pur de la forêt. Bientôt, il ne respirerait plus que l'oppressante fumée. Il avança.
L'assault commença
les ours entraient dans les tentes, brulaient, tuaient, et Kalem avançait, sans trop savoir où il allait. Pour avançait pour qu'on ne l'accuse pas d'être passif, mais refusait catégoriquement d'assassiner les gens endormis. S'il devait tuer, ça serait quelqu'un de pleinement conscient.

Puis les rats commencèrent à s'organiser. Kalem percevait à peine les bruits de la foule. Il était ailleurs. Il faillit d'ailleurs ne pas voir le guerrier rat qui se jetait sur lui en hurlant, et en tenant une massue à la main. Kalem para son coup à l'aide de son bâton, et se mit en garde. Ses pensées se dissipèrent instantanément. Le rat tenta un deuxième assaut, Kalem esquiva le coup et contre-attaqua, mais pas un coup trop violent. Juste histoire de repousser son adversaire. Ce fut un succès, Le guerrier rat recula en poussant une petit gémissement. Puis étonnement, il s'enfuit, à la recherche d'un autre combat. Mais juste avant, il lâcha un petit rire. Kalem le regarda s'en aller avec incompréhension, puis se retourna pour vérifier ses arrières.

Sans trop comprendre d'où il venait, Kalem reçu un coup de pied en plein dans le visage. Il fit un tour sur lui même, recula de quelques pas. Il eut la vue brouillée par la violence du coup, car celui-ci avait atteint son nez. La douleur fut vite étouffée par une montée d'adrénaline, mais il sentait quand même du sang couler sur son visage. Il regarda son agresseur. Une femme aux longs cheveux gris et aux yeux verrons. Impossible de ne pas la reconnaitre. Kalem l’avait déjà entr’aperçue lors d'une réunion sous le grand chêne il y a de cela quelques années; C'était la chef du clan des rats. Kalem ne pouvait pas plus mal tomber. Il se cabra sur ses appuis, et la fixa, avec un regard qui pouvait ressembler à de la haine mais qui n'était rien d'autre que de la peur et de la concentration. De la peur, car cette chef était surement une farouche combattante et que ses compagnons viendraient sans doutes l'aider. Kalem se rendait compte qu'il n'était pas à l'abri de la mort. Surtout à ce moment précis. N'importe quelle erreur pouvait lui être fatale. La concentration, c'était car il cherchait dans le visage de cette femme une faiblesse, un léger espoir de victoire. Mais son visage était impénétrable. Kalem aurait aimé que le sien le soit aussi, mais il n'arrivait pas à cacher sa tension, ses sentiments qui passaient dans ses yeux à une vitesse folle. Une pouvait presque voir son cœur battre contre sa poitrine. Ou l'entendre. La sueur due à la chaleur qui augmentait et à la tension commença à perler sur son corps. Tout en restant sur ses gardes, il lâcha sans trop y avoir réfléchi :
-Je ne fuirai pas.
Il l'avait dit très fort, d'un ton qu'il aurait peut-être plus déterminé. Mais cette phrase n'était pas en réalité un espoir d'intimider son adversaire, mais un moyen de s'affirmer à lui même qu'il ne reculerait pas. Il avait un honneur. Il avança d'un pas, restant quand même à bonne distance. Les jambes de cette femme semblaient tout de même assez meurtrières...



Revenir en haut Aller en bas
Ҩ Chef de Clan
avatar
Morwyn
Ҩ Chef de Clan
Messages : 641
Date d'inscription : 03/04/2011

Feuille de personnage
Relation(s) du perso::

MessageSujet: Re: [EVENT] Ce n'est que le début... Mer 26 Oct - 22:31

Morwyn et le guerrier ours qu'elle avait frappé en plein visage et qui saignait désormais du nez se dévisageaient. La jeune chef perçut une certaine tension chez son adversaire. Mais elle avait chaud, elle aussi. Elle détestait la chaleur. ça lui donnait mal à la tête, alors imaginez, quand la fumée vient se rajouter au malaise ! Les muscles tendus, prête à contrer un coup, la chef entendit plus qu'elle n'écouta le guerrier ours briser le silence qui bourdonnait à ses oreilles :

-Je ne fuirai pas.

Morwyn retint un frémissement. Il était débile ou quoi? Son ton était fort et déterminé, mais... Si il ne fuyait pas, elle allait devoir le tuer, en fait. Ou quelqu'un d'autre s'en chargerait à sa place, si jamais elle ne serais pas en position de force dans le combat. Elle avait horreur de ça, mais c'était un fait depuis qu'elle était chef : dès que le combat était corsé, les membres de son clan ne pouvaient s'empêcher de venir à son aide... Et puis quoi encore? Si elle était chef, c'était parce qu'elle savait se défendre toute seule et défendre son clan, pas pour être maternée ! C'était parfois si énervant qu'elle avait envie de passer un savon à son "sauveur". La jeune chef revint soudain à la réalité. Les flammes dansaient dans tout les sens et la fumée envahissait les tunnels. Morwyn en avait la gorge irritée et les yeux rougis. Entre les volutes de fumée noire, la femme distingua son adversaire qui avançait d'un pas en restant à une bonne distance de la chef qui déclara :

"-Pourquoi je devrais t'ôter la vie dans cette bataille sans sens?"

Néanmoins, il fallait en finir. Elle n'avait pas le temps de parler, autour d'elle des guerriers mourraient sous l'assaut des ours. Ils essayaient de défendre le clan de toutes leurs forces. Oui, si il y a une qualité qu'on pouvait rattacher aux rats, c'est que c'était le clan le plus soudé. Morwyn ne pouvait pas essayer d'épargner la vie de tout le monde, il lui fallait protéger son clan en priorité.
Elle sortit son poignard et courut vers le guerrier ours.
C'était sans compter la flaque de sang étendue entre eux, qu'aucun des deux adversaires n'avaient aperçue et dans laquelle la jeune chef dérapa. Se sentant basculer, elle se raccrocha au premier venu (son adversaire) et l'entraîna dans sa chute.
Horrifiée, Morwyn se rendit compte qu'elle était non seulement au sol mais qu'elle avait perdu son poignard. Quant à l'arme du guerrier ours qui était en dessous d'elle, il avait une espèce de lance. Ce n'était pas du tout son type d'arme, bon sang ! Elle asséna un coup de poing dans le ventre dans son adversaire et se décala en vitesse, cherchant furtivement son couteau. Elle n'eut pas le temps de le trouver car le plafond prit soudainement feu. Des étincelles brûlantes tombaient dans tous les sens. Les guerriers paniqués coururent quelques mètres plus loin, puis l'un d'entre eux donna un coup à un autre, déclenchant de nouveau le feu de la bataille. Tout s'était passé en quelques secondes.
Au sol, la jeune femme abandonna la recherche de son arme et suivit le mouvement. Elle se retourna une dernière fois. Son adversaire se relevait à peine, mais enfin, c'est vrai qu'un coup de poing dans le ventre ça entravait une course. Par réflexe, Morwyn lui attrapa la poignet et l'entraîna en "sécurité" dans le champ de la bataille avant de le lâcher et de frapper un autre guerrier. Il avait un poignard, alors elle devait en profiter. Elle le lui prit des mains et lui enfonça brusquement dans la jambe. Elle le retira quand l'ours poussa un grand cri, puis prit la fuite.
La tête lui tournait. Elle ne devait pas se laisser abattre. Quand je pense que si j'étais restée dans ce clan, je serais en train de tuer des gens sans raison. Elle ne savait pas si son adversaire de toute à l'heure était toujours là et voulait encore se battre avec elle, peu lui importait de toute façon. Elle devait repousser l'assaut avant que tout le monde s'effondre et s'asphyxie à cause de cet incendie de malheur.

________________________________________


Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
http://http://heelal-univers.forumgratuit.org/
Ҩ Guerrier
avatar
Kalem
Ҩ Guerrier
Messages : 60
Date d'inscription : 04/10/2011

Feuille de personnage
Relation(s) du perso::

MessageSujet: Re: [EVENT] Ce n'est que le début... Jeu 27 Oct - 7:27

Kalem était près à recevoir l’assaut. Campé sur ses appuis, il avait très vite compris comment réagir face à ce genre d'armes. contre une dague, on peut soit tenter de tenir l'adversaire à distance, mais cette option était très dangereuse étant donné que son adversaire semblait particulièrement agile. Cette femme pouvait donc facilement esquiver le coup et profiter d'une faille pour porter une attaque sans doutes fatale. Kalem opta donc pour tenter d'utiliser la maniabilité de son arme pour placer quelques feintes et réussir à porter des coups imparables.
-Pourquoi je devrais t'ôter la vie dans cette bataille sans sens?
Tu crois que ça m'amuse d'être ici?
Kalem ne savait même pas pourquoi il attaquait ce clan. Mais il avait les mains liées, il devait se battre pour ne pas être accusé de traitrise. Il eut une légère pensée pour ce qu'il aurait pu faire à ce moment précis en temps normal. Ou ne pas faire plutôt, car à cette heure si tardive il serait sans doutes en train de dormir paisiblement, son inconscient vagabondant tranquillement dans son esprit, à la recherche d'un rêve, ou d'un cauchemar...
D'un seul coup, la jeune chef qui était en face de lui attaqua. La phrase qu'elle avait lâchée était peut-être juste une feinte pour le désarçonner afin d'attaquer durant un moment de faiblesse. Dans tous les cas, Kalem se doutait qu'il ne le saurait sans doutes jamais. Il se prépara à esquiver, parer, repousser l'assaut. Il savait que dès le premier coup il serait fixé sur sa possibilité ou non de gagner. Il pouvait presque toucher la tension qui s'était créée entre lui et son adversaire.
Elle s'approche. Kalem est prêt. Si son bâton n'était pas aussi solide, il l'aurait sans doute déjà brisé tellement il le serrait fort.
Elle est presque sur lui. L'affront était maintenant dans quelque secondes.
Kalem avait prévu tous les scénarios. Mais la chef du clan des rats fit une manœuvre que Kalem n'avait absolument pas imaginée. Elle glissa sur une flaque de sang et commença à tomber. Kalem eut l'occasion de l'accueillir d'un grand coup de bâton. Mais, ça n'aurait pas été très honorable, et il préférait perdre que gagner lâchement. Encore un imprévu, au lieu de tenter de l'esquiver, elle s'accrocha à lui. Kalem n'ayant absolument pas prévu cela bascula en arrière, et s'étala sur le dos. Sa tête se cogna contre une pierre. S'il n'avait pas eu ses dreads lokes pour lui servir de casque, il se serait sans doute évanouit vu la puissance du coup. Cela dit, il fut submergé d'une très forte douleur et eut du mal à reprendre ses esprits. D'ailleurs il se rendit compte au dernier moment que la chef des rats était en train de lui asséner un coup de poing . Trop tard pour le bloquer, et il n'était pas en position d'esquiver quoi que ce soit. Il décida donc de contracter les abdominaux un maximum afin que le coup soit moins douloureux. Il constata en ayant le souffle coupé que cette jeune chef était tout de même assez musclé, mais il endura le coup sans trop de problèmes. Il se prépara à l'envoyer voler quelques mètres plus loin le temps de se relever, mais elle s'écarta de son propre chef. Pas forcément mauvais, mais pas forcément bon non plus...
Puis il la vit s'enfuir et suivant un mouvement de la foule. Quelque chose clochait. Il commença à se relever quand un guerrier rat lui assena un grand coup de masse à l'arrière du crâne. Et de deux coups au même endroits, ça commençait à devenir très désagréable. La douleur associée à la fumée et la chaleur faillit lui faire tourner de l’œil. Mais il fallait tenir le coup. L'adrénaline l'y aida fortement. Il vit le rat qui lui avait porté le coup continuer sur sa lancée. Tout en se relevant difficilement, il porta une main à sa tête. Ça saignait. Très mauvais signe ça...
Il n'eut pas plus eut le temps de philosopher sur la gravité de sa blessure qu'on lui attrapa le bras. C'était son adversaire qui s'était retournée et qui l'entrainait plus loin, puis qui s'était écartée. Kalem fut abasourdi d'incompréhension. Elle l'avait aidé, mais pourquoi. Juste avant elle s’affairait à le tuer, et maintenant elle faisait le contraire. C'était insensé, mais Kalem détestait ça. Il avait une dette envers elle, et déjà qu'il détestait avoir des dettes envers ses amis, mais avoir des dettes envers ses ennemis, c'était difficile à supporter. Même si ennemi n'était pas très bien approprié, car si cela se trouvait, Kalem aurait très bien pu être ami avec cette femme, dans d'autres circonstances...
Il analysa plus minutieusement la situation. Le feu se propageait, tout le monde courait, criait et pleurait. A sa droite les combats faisaient rage. Kalem se rendit compte à ce moment qu'il n'avait plus son arme. Tout allait de plus en plus mal. D'ailleurs, la grande tanière qui surplombait tous les combats commençait à s'effondrer. Kalem réagit au quart de tour, esquiva un coup, sprinta vers la tanière et agrippa ce qu'il put afin de tenter de maintenir les fondations en place. Si jamais cette tanière s’effondrait, il y aurait sans doutes des morts, car personne ne semblait y prêter attention. Kalem se posta donc sur ses appuis, et fit face au danger. Le pression était très forte, mais il tenait le coup. Sans doutes pas éternellement, mais il tenait le coup. Il réunit donc ses forces afin de crier le plus fort possible :
-Allez vous en! Ça va s’effondrer!
Les fondations craquèrent un peu plus. Kalem arriverait sans doute à éviter que la tanière ne s’effondre sur les guerriers avant que ceux-ci n'aient le temps de s'écarter. Quant à sa propre survie, il improviserai...
Revenir en haut Aller en bas
Ҩ Chef de Clan
avatar
Kyotis
Ҩ Chef de Clan
Messages : 35
Date d'inscription : 22/04/2011

Feuille de personnage
Relation(s) du perso::

MessageSujet: Re: [EVENT] Ce n'est que le début... Mar 1 Nov - 1:49

[Je suis navré d'avoir disparut subitement , je répondrais au rp mais la je n'ai ni le temps , ni le courage de lire vos réponses . Désolé , je vais essayer de répondre le plus tôt possible .]
Revenir en haut Aller en bas
Ҩ Lieutenant
avatar
Dreno
Ҩ Lieutenant
Messages : 358
Date d'inscription : 15/04/2011

Feuille de personnage
Relation(s) du perso::

MessageSujet: Re: [EVENT] Ce n'est que le début... Sam 5 Nov - 7:42

Dreno était de garde. Heureusement. Il faillit s'endormir à plusieurs reprises. L'air chaud de la nuit, le son des derniers grillons avant leur départ pour les régions chaudes, la pleine lune qui éclairait doucement la plaine de sa douce lumière. Tout cela ajouté à la fatigue qui s'emparait un peu plus de lui chaque jour le tirait vers le sommeil. Les patrouilles avaient été doublées, les entraînements étaient bien plus rudes et les expéditions de chasses étaient de moins en moins fructueuses avec l'arrivée de la mauvaise saison. Il ne trouvait même plus de réconfort dans ses soirées nocturnes parce que ni Lyrina ni Sheffra n'avaient le temps de s'amuser. L'une parce qu'elle était toujours en train de s'entraîner pour espérer battre un jour le sans-totem qui avait tué Nilâ et l'autre parce qu'elle avait un clan à gérer à qu'avec les tensions créées par le retour des solitaires et la menace des ours, c'était particulièrement difficile. C'était la guerre. Il avait rit en pensant à la prochaine guerre qui n'allait sûrement pas tarder avec le retour des sans-totems dans la forêt. Mais maintenant c'était autre chose. Et il n'imaginait pas que cela impliquerait directement son clan, ni qu'elle éclaterait aussi rapidement ! Mais dans ce tableau paisible, il n'imaginait pas non plus ce qui était en train de se peaufiner chez les ours. Et comme dit précédemment, heureusement qu'il était de garde parce que le guerrier qui devait le seconder venait de s'endormir.
Une étrange lueur apparut à l'horizon. Quelque chose d'orangé. Le soleil se levait déjà ? C'était plus court que ce que Dreno pensait. Les nuits étaient pourtant censées se rallonger à cette période de l'année. Et puis, le soleil était censé se lever à l'Est et la lumière venait du Nord. En regardant plus attentivement, le lieutenant comprit. Ce n'était pas le soleil mais du feu ! Il n'y avait pourtant ni orage ni soleil flamboyant. Ce n'était donc pas naturel. Avant d'avoir le temps d'avertir ses compagnons de clan, l'odeur de cramé pénétra dans le tunnel. Un incendie criminel. Causé par les ours. Et on les appelait "pacifiques et chaleureux" ?! N’importe quoi. Le guerrier fonça à l'intérieur du tunnel après avoir réveillé le guerrier somnolant posté à côté de lui. Il entra d'abord dans la tente la plus proche : celle des guerriers.

-Les ours attaquent ! Debout ! Vite, prenez vos armes.

Tous se levèrent en sursaut. Depuis la déclaration de guerre des ours, les guerriers dormaient avec leurs armes sur eux, au cas où. Et bien là c'était le moment. Dreno vit Lyrina réveiller les anciens. Ils n'étaient pas très nombreux, aussi ils pourraient sortir sans trop se faire remarquer. Il partit ensuite vers la tente de Morwyn. La meneuse avait près d'elle tout un attirail. Lance, arc, flèches, dagues, herbes de premiers secours, bandes pour les blessés. Elle était plus que prévoyante. Il s'approcha d'elle, encore haletant à force de courir et de crier, et l'averti :

-Les ours attaquent!

La jeune femme se leva et prit ses armes. Dreno ne prit pas le temps de lui expliquer la situation, il sortit en trombe pour affronter la menace qui pesait sur leur clan. Le spectacle qui s'offrit à lui était désolant. Le feu commençait à pénétrer à l'intérieur du tunnel, la chaleur devenait insupportable. Le lieutenant courut vers l'entrée pour empêcher les ours de rentrer mais bientôt le plus gros de leurs troupes fut à l'intérieur. Grâce au plafond bas de leur camp, les rats avaient un avantage sur leurs agresseurs. Il vit Lyrina qui combattait une jeune femme ours d'à peu près sa taille. Lyrina était clairement en tête mais Dreno n'était pas le seul à l'avoir remarqué. Un énorme ours fondit sur son amie. Le second sauta et projeta l'ours à terre. Ils se bâtèrent alors à deux contre deux. L'ours qu'avait attaqué Dreno redevint humain et se révéla être un homme à la carrure imposante. Quant à la jeune femme, elle avait reprit du poil de la bête en voyant son ami venir l'aider. Côtes-à-côtes, les deux guerriers rats enchaînaient coups de poignard et coups de pieds. Dreno sautait, fonçait, reculait. Il utilisait sa rapidité à bon escient contre le grand guerrier tout en muscles. Mais ce dernier attaquait furieusement, ses coups portaient rarement mais quand ils portaient, le jeune homme était projeté à trois mètres au moins. C'était un combat serré. Mais lui était vêtu très légèrement contrairement à son adversaire qui avait du traverser la nuit fraiche jusqu'ici et la température montait en flèche. L'ours commença à s'épuiser. Dreno augmenta la fréquence de ses coups si bien que l'imposante masse de muscles tomba à terre, blessé à l'épaule et à la cuisse. Dreno chercha des yeux un nouvel adversaire. Le camp entier était envahi mais le feu était freiné par l'humidité des parois rocheuses. Quand le lieutenant s'avança pour aider sa chef qui combattait Kalem, un guerrier connu pour sa force brute, il fut frappé violement à la tête. En se relevant, il vit le guerrier qu'il avait assommé et derrière lui la guerrière que combattait Lyrina. Elle tenait un paquet d'herbes dans la main. Dreno la reconnu alors ; c'était Léona, la mage de leurs ennemis. Elle avait du le soigner pendant qu'il avait le dos tourné. Mais où était Lyrina ? Elle avait pourtant l'avantage. Bon, il la chercherait plus tard, pour le moment il avait un ours à dompter ! Il recommença comme la première fois et le battu avec encore plus de facilité. Une fois qu'il était fatigué, un ours, c'était pas si méchant ! Soit, il devait éloigner la mage de ses guerriers et comme elle avait l'air de savoir se battre, il ferait d'une pierre deux coups. Il la trouva en train d'attaquer une petite guerrière de quinze ans. Elles avaient l'air de niveau égal. L'entraînement intensif ordonné par Morwyn avait finalement porté ses fruits. Il fit semblant de trébucher et découpa le fond du sac de la mage avec son poignard. Elle perdait ses herbes qui s'éparpillaient sur le sol à une vitesse respectables. Bientôt, elle ne pourrait plus soigner ses guerriers. C'était méchant au fond. Mais il devait protéger son clan. Il laissa les deux guerrières et se dirigea vers sa chef. Il vit alors Kalem à l'entrée du tunnel qui avait l'air paniqué. Enfin, plus paniqué que les autres ours parce qu'ils étaient tous quelques peu paniqués. Il le vit faire son possible pour soutenir la voûte du plafond. Le plafond s'effondrait ! Mais ce tunnel était le plus rigide de tous, celui qui abritait la tente des guerriers et les réserves de nourriture pendant l'hiver. Il était plus solide que n'importe quel tunnel jamais creusé. Pourtant, la somme du feu et des guerriers projetés contre les parois avait eu raison de la construction indestructible. En fait, elle ne l'était pas.

- Allez-vous-en! Ça va s’effondrer !

C'était la voix du guerrier ours. Kalem préférait prévenir tout le monde plutôt que de voir ses amis périr. Bien. Il existait encore des gens censés dans ce clan d'imbéciles bornés. Le lieutenant évita toutes les personnes qu'il croisait pour arriver à l'entrée du tunnel Sud. Il cria à l'intention des possibles lâches qui se cachaient là ainsi que pour les enfants que Morwyn avait sûrement envoyés ici comme elle le faisait à l'entraînement.

-Dépêchez-vous ! Tout va s'écrouler du côté Nord !

Il s'enfonça un peu plus dans le tunnel Sud et trouva ce qu'il était venu chercher. Il revint sur le champ de bataille avec deux grosses poutres de bois qui avaient été entreposés là-bas pour consolider les galeries pendant les réparations annuelles. Il les positionna toutes les deux de façon à retarder le plus longtemps possible le moment fatidique et aida une guerrière blessée à sortir. Le feu commençait à diminuer et tous pouvaient tenir dehors dans le petit espace que les flammes n'avaient pas atteint. Malgré tout, le combat n'était pas terminé. Les ours étaient toujours en train d'essayer d'affaiblir les Rats. Mais les agresseurs étaient à présent en infériorité numérique. En effet, comme l'avait espéré Dreno, Obscura avait été mise à l'abri et soignait les blessés entourée de deux guerriers qui avaient pour mission d'empêcher qu'il lui arrive quoi que ce soit. Contrairement à elle, Léona avait été laissée sans escorte et sans ses précieuses herbes, elle avait vraiment du mal à aider son clan. Dreno entendit un bruit d'éboulement. Aucune trace de Kalem. En regardant au sol, le lieutenant trouva un morceau de bois et une lame de métal. En inspectant l'objet il reconnu le poignard de Lyrina ; brisé. Il regarda autour de lui, affolé, mais la guerrière avait disparu.


Dernière édition par Dreno le Mer 18 Avr - 7:16, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Ҩ Chef de Clan
avatar
Morwyn
Ҩ Chef de Clan
Messages : 641
Date d'inscription : 03/04/2011

Feuille de personnage
Relation(s) du perso::

MessageSujet: Re: [EVENT] Ce n'est que le début... Sam 5 Nov - 9:10

Le feu se propageait de plus en plus. Les yeux de Morwyn la piquaient encore, sa gorge la brûlait et un mal de tête constant lui engourdissait le cerveau. Elle frappait à droite à gauche presque sans réfléchir. Pour elles, tout ce qui l'entourait n'était que chaos. La seule chose qu'elle savait, c'était qui était du clan du rat, et que par conséquent, tous les inconnus étaient ours. Néanmoins, la fumée envahissait son champs de vision. Un guerrier surgit soudain derrière elle et la frappa sur la tête, juste au dessus du front. La jeune chef eut l'impression qu'on lui transperçait le crâne ; non, en fait, ce n'était pas seulement une impression, enfin en partie : l'arme devait être le plat d'une lance, créant une entaille à l'endroit du choc. La douleur fit chanceler Morwyn qui entendit à peine le cri de rage qui avait été poussé par un guerrier, de son clan, des ennemis? Qui sait. Un filet de sang lui coula sur le visage, sans omettre de passer par un de ses yeux, le bleu de glace, désormais troublé par la rougeur du sang. La jeune femme cligna plusieurs fois des yeux, très rapidement. Dans un autre contexte, on aurait presque pu croire qu'elle tentait de charmer quelqu'un, mais l'impression qu'il en résultait était la vue d'une femme qui donnait l'air de pleurer du sang, d'un oeil unique. Sa vue se brouillait et le choc du coup lui étourdissait l'esprit. Le décor lui semblait s'échapper, les cris de la bataille plus lointains. De toute façon, qu'est-ce qu'elle fichait ici, hein? Mis à part défendre son clan. Et se battre contre un autre. Et aussi qu'elle avait envie de dormir, de se reposer, de se tirer de cet endroit, d'oublier ses soucis. Après tout, c'était quoi, être chef de clan. Une tonne de corvées, des responsabilités. Des responsabilités. SES responsabilités. Peu à peu le noir commença à se dissiper. Elle allait revenir.

- Allez-vous-en! Ça va s’effondrer !

Sa lucidité revint soudain. Elle vit le monde tel qu'il avait changé : un cadavre d'un guerrier du clan de l'ours gisait près d'elle, et un membre de son clan s'en éloignait. Pour une fois, elle n'était pas mécontente d'avoir reçu de l'aide. Mais le cri lui revint soudain en mémoire. Elle se tourna dans sa direction et vit le guerrier qu'elle avait affronté il y a peu qui tentait de retenir un mur qui allait s'effondrer... Droit sur le champs de bataille. La bande de bornés (le clan de l'ours) tout comme le clan du rat n'avait rien entendu de l'avertissement, absorbés dans leurs affrontements. Morwyn voulut aller soutenir également le mur, mais elle vit Dreno arriver. Il portait sur lui deux poutres. Le sang qui coulait dans l'oeil de Morwyn lui brouillait certes la vue, mais elle était tout de même capable de reconnaître ce qui l'entourait. Elle se redressa ; le lieutenant plaça les poutres sur le mur afin de retarder le moment où le tunnel allait s'effondrer. La jeune chef ne perdit pas de temps et cria de la voix la plus forte possible malgré la fumée qui lui brûlait les poumons :

"Le tunnel va s'effondrer ! Sortez tous ! Vite !"

La plupart des guerriers qui avait un peu de répit sortirent rapidement, tandis qu'une partie de ceux qui s'affrontait se reculaient sans relâcher la tension. Mais il semblait qu'une petite moitié restait sur place. La lassitude et l'énervement gagnèrent Morwyn qui saisit un homme du clan du rat au hasard et le poussa en direction de la sortie. Un craquement sonore retentit.

"Non !"

Elle entrevit le guerrier ours qui tentait vainement de retenir le mur. A son grand effroi, il n'était pas le seul à ne pas avoir le temps de s'enfuir. Lyrina et un adversaire se battait trop près. Le mur céda d'un seul coup. La poussière se rependit dans tout le tunnel, envahissant les lieux, réduisant la vision à néant. Elle se protégea les yeux avec son bras. La chute du mur provoqua une panique totale. Mais le seul avantage qu'on put en tirer, ce fut que la terre éteignit les flammes qui restaient à cet endroit. Un bon moment passa où des hurlements retentissaient de toutes part, accompagnant les bruits de courses. Peu à peu la poussière se dissipa et Morwyn fut prise d'une quinte de toux tout en avançant vers les décombres. Elle y découvra Dreno qui les observait, une trace de peur dans le regard.

"Dreno? Où sont-ils... Lyrina et les autres?"

Au fond d'elle, elle espérait que le lieutenant savait, qu'il les avait vus s'échapper. Elle essuya le sang qui lui coulait les yeux d'un revers de main. Elle savait bien qu'il fallait affronter la réalité. Ils avaient disparus sous les décombres.

________________________________________


Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
http://http://heelal-univers.forumgratuit.org/
Ҩ Guerrier
avatar
Kalem
Ҩ Guerrier
Messages : 60
Date d'inscription : 04/10/2011

Feuille de personnage
Relation(s) du perso::

MessageSujet: Re: [EVENT] Ce n'est que le début... Sam 5 Nov - 10:22

Kalem soutenait du mieux qu'il pouvait le mur. La pression devenait de plus en plus difficile à supporter, mais il tenait encore le coup. Par contre, il fut assez désespéré que personne ne s'éloigne. Chaque seconde de plus à soutenir ce mur était une seconde qui l'éloignait de sa survie. Puis plusieurs personnes intervinrent, et les combats commencèrent à se disperser. Kalem fut soulagé de voir que tout le monde s'écartait, et relâcha un court instant. Grave erreur. Le mur craqua, et la pression fut encore plus forte. Le jeune guerrier ours se cabra sur ses appuis, et bloqua ses muscles. Il devait tenir.
Il était de plus en plus difficile de tenir le coup. Kalem devenait peu à peu plein de sueur, toutes ses veines ressortaient. Son visage avait perdu toute l’innocence de son âge, et l'air niais de ses yeux avait totalement disparu. Il poussa un cri de hargne. Maintenant, c'était lui contre ce mur. Et le mur allait sans doute gagner, mais Kalem ne perdait pas en détermination.
Sa respiration se faisait de plus en plus forte, et à chaque fois qu'il expirait il lâchait un léger grognement. Il fronçait presque exagérément les sourcils; Ses pensées étaient sorties de son esprit. Toute sa concentration était focalisée sur sa tâche : tenir.
Ses pieds commencèrent à glisser sur le sol plein de poussière. Il avançait pour ne pas tomber. Il lâcha un autre rugissement, qui ressemblait presque à celui d'un vrai ours. Le bruit résonna à travers toute la caverne.
Avec l'incendie, le mur chauffait, et les mains de Kalem commençaient à brûler. Il combattit la douleur pour ne pas les retirer. Un autre craquement. Maintenant c'était trop tard. A un moment où à un autre, le mur s’effondrerait, et Kalem serait en dessous. C'était la première fois que le jeune guerrier voyais la mort d'aussi près. La sensation était assez étonnante. Kalem était persuadé qu'à ce moment précis, il serait mort de peur. Mais pas tant que ça. Il affrontait la vérité. Il allait mourir, et on aurait même pas besoin d e l'enterrer. Il le sera naturellement. Il emporterait son histoire dans sa tombe. En fait, il n'avait pas peur car il allait mourir en ours : dans la force et dans l'honneur.
Un craquement le fit revenir à la réalité. Il n'y avait personne autour de lui. Il ne pouvait pas en être certain, mais il espérait avoir raison. Il ne tiendrait plus longtemps. Ses muscles étaient fatigués. Lui aussi d'accord. Sans doute était-ce à cause de la fumée, mais il avait affreusement envie de dormir. S'allonger là, par terre, fermer les yeux, et partir dans un autre monde, sans violence, sans sang qui coule, sans haine et sans feu. Sans murs, surtout, la liberté est le plus beau des biens pour Kalem...
Le jeune guerrier ours décida qu'il était temps d'en finir. Il aurait tout de même souhaité vivre un peu plus longtemps, voir dire et faire plus de choses, mais c'était trop tard maintenant. Tant pis. Kalem ne regrettait rien. Il avait sauvé des vies, son sacrifice n'était pas vain. Il pouvait s'éteindre en paix.
D'un seul coup, il lâcha. Il n'eut pas le temps de faire le moindre autre mouvement que le mur s'effondra sur. En quelques secondes à peine, Kalem disparut sous un amas de terre, de roches et de poussière.

Tout était calme, maintenant. La chaleur, la fumée, la douleur, Kalem ne ressentait plus tout cela. Et surtout, il n'entendait plus rien. Il pouvait s'endormir tranquillement. Les cris, les pleurs les râles, les plaintes des agonisant, le fracas des armes, tout avait disparu. Deux seules choses maintenant gênaient la tranquillité totale du jeune guerrier ours. Le bruit de sa respiration, encore fort, surtout le bruit de son cœur qui battait contre sa poitrine. Il faisait un de ses vacarmes "BOUM BOUM". Heureusement, ces bruits s'atténuaient peu à peu. Sa respiration se faisait de plus en plus faible, et son cœur battait de plus en plus lentement. S’atténuaient, s’atténuaient, puis... plus rien. tel le dernier rayon de soleil finalement caché par les nuages par un temps pluvieux, la flamme de la vie du jeune ours s'était éteinte. Kalem pouvait s'endormir. Il était si fatigué...

Un débat entre deux traits de personnalité : la hargne, et lui même, et sa légendaire fainéantise. Pour l'instant, c'était la fainéantise qui dominait. Kalem avait tout simplement la flemme de vivre. C'était si fatiguant de respirer tout en gardant les yeux ouverts...
-Comment ça, mourir? Tué par un mur? Ce n'est pas acceptable, il faut se relever!
-Nooon, je suis si bien. Je peux dormir comme bon me semble, aucun bruit pour me gêner. Aucune lumière non plus...
-Ne sois pas lâche! Tu es un guerrier, et un ours, tu ne peux pas mourir à cause d'une chose aussi vaine! Ce n'est pas honorable! Relève toi, au nom de ton clan!
-Mais c'est tellement plus facile de mourir, de rester allonger, là...
-Mais ta vie n'est pas finie! Tu as tellement de choses à faire, tellement de paysages à découvrir! Tu n'es pas une fillete! Il en faut plus pour te tuer! Tu as oublié ton courage? Ta hargne, ta soif de vie! Tu as envie de ne plus pouvoir jamais manger de saumons, marcher dans la rosée du matin, monter dans les arbres pour profiter de la vue, faire la sieste au soleil? Debout!
-Tu as raison! ma vie ne doit pas s'achever ici!
-Alors DEBOUT!
-Kalem l'ours n'est pas encore fini! Ce n'est d'ailleurs que le début!
-RELÈVE TOI!

Une grande inspiration. Kalem rouvre subitement les yeux. Il avait mal partout, était bloqué et comprimé sous un énorme poids. Mais il était vivant. Le jeune guerrier posa ses mains au plat contre le sol, puis poussa. Il lâcha un grognement. Peu à peu les débris relâchaient la pression, et s'écartaient sous sa force.Enfin, il ressortit la tête de cet amas de terre. Il prit une grande inspiration. Même plein de fumée, l'air lui semblait pur par rapport à ce qu'il respirait dans sa tombe. Il se releva. il était blessé de partout, il saignait de part en parts. Il avait sans doutes quelques côtes de broyées, vu la douleur qui lui compressait le torse, mais il était vivant. Et décidé à le rester.
Revenir en haut Aller en bas
Ҩ Mage
avatar
Léona
Ҩ Mage
Messages : 102
Date d'inscription : 23/05/2011

Feuille de personnage
Relation(s) du perso::

MessageSujet: Re: [EVENT] Ce n'est que le début... Mar 8 Nov - 8:23

Léona


Swan avait donné l'assaut. Tous les guerriers se préparaient au combat. La tension grimpait. Au fur et à mesure que la lune apparaissait derrière les montagnes, l'angoisse envahissait le cœur de la jeune mage. Elle avait réunit un stock des herbes les plus efficaces contre les blessures diverses, saignements et cicatrisation. Les entraînements avaient été intensifiés et tout le clan s'attendait à une confrontation. Les rats allaient payer ! Léona sortit de sa tente, le visage de marbre. En vérité, elle était morte de peur mais devait faire bonne figure devant son clan. Les ancêtres avaient stipulé que la guerre était inévitable. Ils vengeraient Nilâ et remporteraient la victoire.
Les torches enflammées avançaient vers le territoire ennemi d'un pas décidé. Leur camp était certes bien caché mais les diverses missions d'espionnage avaient permis de découvrir un tunnel qui débouchait sur un camp souterrain. Très rat comme habitat. Les ours, eux, vivaient dans de grandes cavernes bien ouvertes en été, fermées par des feuillages en hiver. Un feu doux brûlait dans chaque antre ce qui créait une atmosphère reposante et chaleureuse sans pour autant les faire transpirer. Leur camp était idéal. Quand elle avait appris que les Rats vivaient sous terre, la jeune guerrière avait eu un haut-le-cœur. Beurk ! Toutes ces bestioles qui vivaient sous la forêt étaient dans leurs tentes ?! Rien que d'y penser c'était dégoutant. Enfin, pour le moment elle devait rester concentrée sur leur objectif commun : Battre les vermines sanguinaires. Ils arrivèrent devant le point stratégique qui leur avait été attitré. La main sur la poignée de la dague qu'elle avait accrochée à sa cheville, les yeux rivés sur l'horizon, elle ressemblait vraiment à une guerrière. Son short et ses bottes de cuir brunes lui offraient une parfaite liberté de mouvement et son petit haut à triple manches courtes lui donnait un petit aspect sexy. D'accord, à la guerre ce n’est pas le meilleur moyen pour draguer mais bon, les triples manches l'empêcheraient de se retrouver dans une situation embarrassante. Et puis, il fallait qu'elle donne l'air fort parce que son niveau laissait encore à désirer... A côté d'elle, Kalem. Grand, musclé, ses yeux verts rivés sur sa cible. Bon, elle avait encore du chemin à faire pour paraître imposante. Un peu plus loin, Swan. Plus grande, plus mature, plus puissante, plus belle... Il y avait vraiment un grand fossé entre la petite brunette et la grande guerrière qu'elle aspirait à devenir. Mais à 17 ans, elle avait encore le temps de s'affirmer. Aller, revenons à la bataille. L'ordre muet de Swan les fit tous avancer d'un pas. Vingt guerriers se retournèrent et embrasèrent la plaine, laissant une seule zone intacte au cas où il faudrait se replier. Ils se mirent ensuite à courir. Des ours apparurent parmi les guerriers humains ; des bruns, des noirs, des châtains et même un ours blanc. Les rats commençaient à se réveiller. Les guerriers les plus aguerris entrèrent tout de suite à l'intérieur du tunnel. Léona resta en arrière, son arc prêt à en découdre avec les tueurs. Les premiers assauts furent un échec mais les Rats n'était pas encore tous debout, la supériorité numérique l'emporta. Les ours entrèrent dans l'étrange campement. En effet, les bestioles étaient présentes mais moins nombreuses que ce qu'imaginait la jeune femme. Elles devaient être habituées à la présence des guerriers humains et évitaient donc cet endroit. Pas si bêtes que ça les insectes ! Léona continua à cheminer à travers le tunnel, toujours en arrière. Les cris et les bruits de lames retentissaient mais le tunnel était assez obscure et coincée comme elle l'était entre deux colosses, elle ne voyait rien et devait se fier à ses autres sens. Le tuyau descendait sous la terre pour déboucher sur endroit plus large et illuminé par des torches. Ils vivaient apparemment dans des tentes en peau mais il y avait autre chose avec... Des os ! Il y avait des os dans leur camp ! Beurk et re-Beurk ! Un rat s'était faufilé derrière elle. Elle sauta sur lui et le rata de peu. Il, enfin elle puisque c'était une femme, se transforma en humaine et sortit sa dague. Léona sortit la sienne et le combat commença. Son adversaire était une jeune femme aux cheveux de jais et aux yeux… Argentés ! Des yeux argentés ! C’était elle. La tueuse, la menteuse, la maudite. Lyrina. En découvrant les iris de la rate, Léona sentit son visage s’enflammer. Elle allait combattre l’assassin de son mentor ! Concentration. Courage. Cible. Les trois choses qu’elle ne devait pas oublier, sous aucun prétexte. La mage sauta et tenta de blesser l’autre combattante à l’épaule. Ce fut un échec. Lyrina se retourna et le vrai combat commença. Les poignards à portée de main, elles se battaient au corps-à-corps. Faisant pleuvoir des coups de poings et de pieds sur l’ennemie, Léona avait du mal à se défendre. La dague de son ennemi pointa en l’air et retomba sur la jeune femme. Ouf. Elle l’avait esquivée mais son haut en avait souffert. Vive les triples manches ! Leur attaquent se firent un peu plus humaines. Les coups de pieds, les tacles, les lancés de dague… Notre petite ourse avait bien du mal contre cette superbe combattante. Cette rate avait battu Nilâ, comment pouvait-elle la vaincre ? Léona tourna la tête et rencontra un visage amical. Un des guerriers de son clan venait l’aider, cool. Mais ces espoirs furent anéantis par l’arrivée d’un nouveau problème. Dreno, le lieutenant ennemi, venait de sauter sur son dernier espoir. Dommage, elle allait devoir ruser. Les coups redoublèrent et bientôt une douleur affreuse se fit sentir dans sa jambe gauche. Elle saignait. Dans cet environnement souterrain, elle avait intérêt à se soigner. Avec l’énergie du désespoir, la jeune femme éjecta Lyrina à un mètre et lui lança une poignée de terre dans les yeux. Elle s’enfuit alors vers la sortie. Une guerrière ours s’approcha d’elle rapidement afin de se faire soigner. Léona s’exécuta et banda sa jambe avant de retourner dans la bataille. Elle luttait avec une petite guerrière d’environ seize ans lorsqu’elle se rendit comte que son sac était très léger. Il était vide ! Pire, un bruit d’éboulement fit arriver une horde de guerriers des deux clans. Le feu commençait à faiblir et la fumée à s’estomper. Léona pu distinguer une grande partie de ses herbes éparpillées sur le sol et fit son possible pour les récupérer mais c’était trop peu pour tous les blessés qui l’attendaient. D’autres se battaient encore vaillamment mais l’odeur du sang n’était pas trompeuse. Ils allaient devoir battre en retraite si elle voulait garder tous ses guerriers intacts. Son regard passa sur toute la clairière et son cœur s’affola. Kalem était introuvable…
Revenir en haut Aller en bas
Ҩ Chef de Clan
avatar
Morwyn
Ҩ Chef de Clan
Messages : 641
Date d'inscription : 03/04/2011

Feuille de personnage
Relation(s) du perso::

MessageSujet: Re: [EVENT] Ce n'est que le début... Mer 16 Nov - 7:41


Morwyn fixait les débris fixement. L'éboulis jusqu'alors parfaitement immobile se mit à remuer. Un jeune homme du clan de l'ours en émergeait. Morwyn se mit à le regarda attentivement. Le guerrier qu'elle avait affronté avait donc réussit à s'en sortir. Seulement, la jeune chef avait peur pour Lyrina. Où était-elle? Et si elle était morte? Elle ne pouvait pas prendre le temps de fouiller tous les débris, avec le combat qui faisait rage un peu plus loin. Elle n'avait pas le choix. Pour son clan, elle ne pouvait pas se concentrer sur une seule guerrière. Elle se tourna vers Dreno avec la même expression impassible que d'habitude.

"Dreno, on évacue les tunnels. Tout le monde dehors. Vite," ajouta-t-elle en le voyant prêt à protester.

Sans s'en soucier plus longtemps, elle s'éloigna de l'éboulement. Heureusement, la plupart des combattants se trouvaient déjà dehors. Le reste se battait encore dans le tunnel étroit.
Morwyn eut envie de hurler. Ils étaient tous stupides, ou quoi? Ils ne voyaient pas qu'il fallait sortir d'ici?

"Evacuez le camp ! Sortez tous !" s'écria la jeune femme en perdant tout trace de patience.

La moitié sortir quasiment immédiatement alors que les autres continuaient à se battre. Un guerrier emportait sa compagne blessée en dehors de la bataille qui se déroulait à l'intérieur pour fuir celle qui était à l'extérieur. Les membres du clan du rat qui restaient dans les tunnels se mirent à se diriger lentement vers la sortie en parant les coups de leurs adversaires sourds aux ordres de la chef du clan du rat, évidemment. C'était normal, après tout, mais Morwyn n'en était pas moins exaspérée. Voilà, ils les attaquaient pour rien, et ensuite ils allaient faire quoi, exactement. Les accuser d'un autre meurtre dont ils n'étaient, encore une fois, pas les coupables? La bonne blague... Et d'abord pourquoi c'était eux qu'ils avaient soupçonnés, hein? Ah oui parce que Lyrina et Dreno étaient sur les lieux du crime et qu'ils avaient tenté de sauver la vie de la mage ours. Lyrina, elle était stupide aussi, d'avoir ramener le corps à Kyotis. Même un lapin aveugle se serait rendu compte qu'il la soupçonnerait à coup sûr. Enfin bon. C'était trop tard maintenant. Tous furent bientôt sortis et Morwyn les suivit.
A l'extérieur, la bataille faisait rage. Un guerrier ennemi courut vers elle en criant des menaces. Morwyn l'esquiva et lui asséna une longue coupure à l'estomac avec l'aide de son poignard. L'ours s'enfuit en grognant pour trouver un adversaire plus affaiblit, ou bien pour aller se faire soigner par Léona, peut être. Qui sait. Au fait, la femme au cheveux argent n'avait pas croisé la mage ennemie. Qu'importe. Elle se retourna, se sentant observée, et vit alord Swan.
Swan, la lieutenante du clan de l'Ours. Elle la fixait avec une haine non dissimulée.

Le face à face avait commencé.

________________________________________


Spoiler:
 



Dernière édition par Morwyn le Sam 19 Nov - 1:54, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://http://heelal-univers.forumgratuit.org/
Ҩ Guerrière
avatar
Lyrina
Ҩ Guerrière
Messages : 88
Date d'inscription : 24/04/2011

Feuille de personnage
Relation(s) du perso::

MessageSujet: Re: [EVENT] Ce n'est que le début... Ven 18 Nov - 7:28

Le feu commencer à pénétrer dans le camp du clan du rat, Lyrina, elle, elle aidé les anciens à quitter la clairière. Les ours envahir le camp. La jeune guerrière était effrayer et en même temps assez soulager, cette attaque serait peut être la dernière occasion d’essayer de convaincre les membres du clan de l'Ours de son innocence enfin elle voulait surtout convaincre une seule personne, le seule en qui elle avait confiance, enfin confiance est un bien grand mot depuis qu'il lui avait déclarer la guerre, pourtant c'était son meilleur ami mais la guerre avait tout changer. Lyrina le chercha du regard. Rien. Le cœur de la jeune femme s'emballa lorsqu'elle s’aperçut qu'il n'était pas là. Et si quelque chose lui était arriver ? En plus, si Kyotis avait disparut alors sa voulait dire que Swan est la meneuse du clan de l'Ours ! Tout espoir de les convaincre s'était envolé. Nîla était la cousine de Swan, et depuis la mort de la mage la lieutenante croyait que c'était Lyrina qui l'avait tué, ou plus tôt elle en était sûre. Mais comment elle pouvait dire ça alors qu'elle n'était même pas là ? Lyrina et Dreno avait combattu le Sans-Totem pour essayer de la sauver mais il était trop fort, mais au moins ils on essayer et Lyrina avait ramener le corps de la défunte au près de son clan alors qu'elle aurait bien put le laisser sans les prévenir de la mort de leur mage et c'est comme ça qu'ils la remercier en l'accusant du meurtre de Nîla et en déclarent la guerre à son clan ! Lyrina ne voulait pas cette guerre et ne voulait pas blesser ou tuer un des membres du clan de l'ours mais elle était obliger sinon c'est elle qui aller se faire tuer. Elle chercha un adversaire. Elle aperçut Léona, la nouvelle mage des Ours, non loin de Lyrina. Il ne fallait pas qu'elle soigne les guerriers-ours si les rats voulait gagner la guerre. Elle courra vers elle et la frappa. Lorsque la mage la regarda, une lueur de haine dans le regard elle commença à la frappé à son tour, mais Lyrina avait prit facilement le dessus. Un bruit attira son attention, du coin de l’œil, elle aperçut un ours imposant qui foncé sur elle. Prit de panique elle continua sans relâche avec la mage puis fut soulager de voir Dreno foncé sur l'ours qui reprit forme humaine, il était presque aussi imposant sous cette forme. Elle arriva à faire fuir la mage. Cette dernière s'arrêta pour soigner une guerrière. Juste après Lyrina aperçut son regard surpris en regardent son petit sac d'herbe, en regardent la clairière elle vit des herbe éparpillé un peu partout. La mage ne pouvait donc plus soigner. Le camp commencé à s’effondrer, la guerrière vit les guerriers des deux clans sortir peut à peut de la clairière en ruine. Elle voulut aider une guerrière blesser à sortir mais un guerrier ours la percuta et l'éjecta contre une paroi. Le plafond du camp s'effondra sur elle. Sonné, elle secoua la tête pour retrouver ses esprits. Elle prit sa forme de rat pour se faufiler par une petite ouverture entre les débris. Quand elle sortit la poussière causé par l'éboulement la cacha aux yeux de tous sauf quelque guerriers du clan de l'ours qui se précipita vers elle. Lyrina recula de quelque pas quand quelqu'un vint l’assommé par derrière. Un des guerrier l’attrapa et l'emmena hors du camp pour la faire prisonnière des Ours sans doute mais ils la garderait en vie pour combien de temps ? Ça, seul eux le savait.

[Il est pas terrible =/]

________________________________________


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité

MessageSujet: Re: [EVENT] Ce n'est que le début... Lun 28 Nov - 5:29

Désolée; j'avais dit que je répondrais depuis longtemps mais la je peux pas vraiment. Faut que je bosse si j'ai envie d'aller dans un lycée général et je n'ai plus vraiment le temps de penser à rp. Vraiment désolée, j'essayerais de répondre au plus vite en me trouvant une journée de libre.
Revenir en haut Aller en bas
Ҩ Mage
avatar
Obscura
Ҩ Mage
Messages : 28
Date d'inscription : 09/07/2011

Feuille de personnage
Relation(s) du perso::

MessageSujet: Re: [EVENT] Ce n'est que le début... Lun 26 Déc - 3:21

Tous les guerrier du clan du rat s'étaient unis pour éteindre le feu qui était en train de ravager le camps plus de la moitié des ours étaient blessés ou avait pris la fuite. Lorsque au milieu de tous Obscura aperçu Dreno qui essayait de se relever tant bien que mal, qui semblait avoir une douleur a la jambe. Elle alla le voir avec quelques plantes pour sa blessure, mais c'était plus grave que prévu devait le transporter dans son antre...

_Quelqu'un peut-il m'aider s'il vous plait ????

C'est à se moment la qu'elle se rendit compte que personne ne pouvait l'aider. La jeune femme vit alors Morwyn leurs chef qui se battait en duel avec Swan, malheureusement Obscura ne pouvais pas l'aider, mais au fait ou est passer Lyrina qu'elle n'avait pas vu depuis le départ de l'incendie ???
La mage n'avais plus le temps il faut qu'elle soigne Dreno qui tentait d'aller dans son antre en rampant, elle l'attrapa par le buste et le traina (car c'était la seul façon) une fois arriver à destination elle alla chercher une plante médicinale qui soigne les plais. Seulement le guerrier n'avait pas une vulgaire ouverture mais belle et bien la jambe cassée elle avait du se briser lorsque Dreno avait été méchamment projeter à trois bon mètres de son adversaire...

_ Arrr... Souffla Dreno

Chuuut... Reste allongé calme toi et tout ira bien Le rassura elle.

C'est alors qu'Obscura entendit un craquement de branche, elle attrapa son poignard et sortit ... Un ours se jeta alors sur elle mais la mage avait un bon reflex et lui asséna un coup dans le ventre, il prit immédiatement la fuite.
Elle retourna au près du guerrier et lui fit un bandage de fortune avec beaucoup de toiles d’araignées et des feuilles.

Tu reste le si tu as un problème défend toi avec ma lance et appel a l'aide, moi il faut que j'aille aider Morwyn...

Elle sortit et quand la mage arriva sur le lieu du combat Morwyn se battait avec deux ours elle s'engagea dans la bataille.

désolé c'est pas terrible ...
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité

MessageSujet: Re: [EVENT] Ce n'est que le début... Sam 7 Avr - 2:37

Aria

Aria s'échappa des flammes durement ,elle sortit toute noire mais elle n'avait aucune blessure ,la jeune fille avait peur .Elle a toujours craint la guerre .Quelques temps après ,elle vit Dreno .
La jeune apprentie mage accourut à cet instant ,elle s'approcha delicatement de lui .
Elle lui murmura : Ca va ?
Elle n'avait pas encore vu sa blessure ...Elle l'examina puis vit sa jambe ,elle regarda plus loin ,oui c'etai bien ca ,une grosse entaille couvrait la jambe de Dreno ,sa jambe était cassée ,elle ne pouvait pas appelée sa mentor ,elle faisait la guerre au coté de la chef .
Elle respira un bon coup ,puis enleva les choses qu'avait mis Obsura car ce n'était que provisoire ,Elle posa la jambe de Dreno sur sa cuisse .
Dreno souffrait .Elle le reconfortait .Mais la jeune demoiselle avait peur d'être maladroite ,ca ne faisait qu'un an qu'elle était apprentie mage et son niveau n'était pas tellement élevé .mai elle ne peut pas laisser ce jeune homme comme ça ,en plus c'est un membre du clan du rat .
Elle se dit : Je ne vais pas le laisser comme ca mais personne ne peut m'aider a le porter ?
Elle regarde autour d'elle ,mais tout les guerriers ,la chef et meme sa mentor sont en train de faire la guerre ,elle prend son courage a deux mains et essaie de le porter .
[...] en vain ,il est trop lourd pour elle ,elle le prend alors par les bras et le tire dans un coin éloigné de l'incendie .C'est endroit est tres chaleureux ,calme ,et il fait plutot bon ,elle sourit .Mais son regard retombes vers son patient ,le pauvre .En regardant autour d'elle ,elle aperçoit un chataîgner .elle se remémore une de ces leçons car pas les chataîgnes mais les feuilles de chataîgners sont sicatrisantes .
Elle va aussitôt en arracher une tout doucement puis elle s'approche de Dreno ,elle soupira ,ça l'attristait de voir se jeune homme en train de se tuer .Elle n'avait plus le choix ,elle devait aller voir Obscura .Aria avait tellement peur de la guerre qu'elle hésitait ,elle se regonfla de courage et alla la voir .C'était une guerre sombre
Elle ouvrit sa bouche pour lui dire ces quelques mots :
Mentor ,notre lieutenant Dreno souffre ,je ne sais pas quoi lui donner pour le rétablir
Revenir en haut Aller en bas
Ҩ Mage
avatar
Obscura
Ҩ Mage
Messages : 28
Date d'inscription : 09/07/2011

Feuille de personnage
Relation(s) du perso::

MessageSujet: Re: [EVENT] Ce n'est que le début... Mar 10 Avr - 4:28

Obscura aida sa meilleure amie a repousser l'ours, il avait prit la fuite quand elle vit son apprentie qui accourait vers elle:

_ Mentor ,notre lieutenant Dreno souffre, je ne sais pas quoi lui donner pour le rétablir



La mage avait pourtant mit un cataplasme a base de baies et une toile d'araignée en guise de pansement pour arrêter les saignements.

_ Bon j'y retourne, dit-elle en rouspétant un peut, j'en profiterais pour t'apprendre se qui faut faire en cas de blessures dans ce genre...

La jeune femme avait mal aux jambes, elle n'était plus habituée a combattre, et elle préférait rester dans sa tanière a soigner les malades et aller cueillir des plantes médicinales.
Lorsqu'elle arriva à l'endroit que lui avait indiquer son apprentie elle s’aperçut que le cataplasme ainsi que la toile d'araignée n'était plus sur sa jambe et le pauvre perdait beaucoup de sang.

_ Bon eh bien pour réparer tes bettises tu vas aller me chercher des baies et de la toile d'araignée ainsi qu'une plante qui m'aidera a estomper ses douleurs.

Elle soupira et rassura Dreno qui pleurait de souffrance. Mais à quoi pensait donc son apprentie pour faire une connerie pareil ?

Et puis au lieu de penser dans sa tête elle pensa à voix basse même si Dreno été là ...

_Comment avait-elle put faire ça alors que je lui est enseigné il y a à peine 1 mois ? Est ce que Aria est à la hauteur de se boulot au sein du clan ? Ne serait elle pas meilleur en guerrière? Non non .... Je rêve là ... J’hallucine complétement

La mage ne devait plus penser à ça et devait continuer la formation de la jeune femme. Dès demain elle lui ferait répéter tout se qu'elle lui avait apprit depuis le début de sa formation. Mais il fallait qu'elle lui demande également si elle avait fait des rêves depuis qu'elle été membre en tant qu'apprentie mage. Ce n'était toujours pas le moment de penser à de choses pareilles, il y a un blesser à soigner...

_ Ariaaaaa !!! Tu as trouvé ou pas ??? Nous n'avons pas trois mille ans devant nous !!! Dépêche toi !!!




Dernière édition par Obscura le Mer 11 Avr - 10:38, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Ҩ Chef de Clan
avatar
» Moïra
Ҩ Chef de Clan
Messages : 702
Date d'inscription : 27/03/2011

Feuille de personnage
Relation(s) du perso::

MessageSujet: Re: [EVENT] Ce n'est que le début... Mar 10 Avr - 5:58

rajoute quelques lignes Oscu Razz

________________________________________



Nyati & Kida:
 
Revenir en haut Aller en bas
http://silverwood-rpg.bb-fr.com
avatar
Invité
Invité

MessageSujet: Re: [EVENT] Ce n'est que le début... Ven 13 Avr - 23:51

Aria était paniquée ,elle avait peur de tout raté ,elle accourut vers Obscura :
Désolé madame mais il n'allait pas tenir avec seulement un cataplasme de baies et une toile d'araignée enfin bon ,je vais vous les chercher tout de suite
Elle soupira et elle se dit :[color=blue]Qu'est ce qui lui arrive a Obscura ,d'habitude ,elle est plus gentille[/color]
Elle reflechissas ...Elle pensa :
Ça doit être la guerre qui lui monte a la tête

Elle avançait ,petit a petit en s’enfonçant de plus en plus ,elle était plus joyeuse que toute a l'heure car elle ne voyait plus la guerre et les pauvres blessés .
Elle n'avait toujours pas compris ce qui arrivait aux ours ,Aria n'était pas allée a l'assemblée ,elle n'était pas très politique ,son frère lui manquait .Puis elle arriva devant un somptueux arbre ,il était grand et majestueux mais il avait l'air très vieux .Aria s'approcha un peu ,elle ne voyait pas de toiles d'araignées ,elle fit un autre pas ,toujours rien ,elle se colla presque a l'arbre puis commença a monter sur l'arbre ,au bout de un mètre ,elle tomba sur le dos ,elle se releva sans aucune égratignures ,elle rééscalda,en vain car elle retomba ,elle n'avait toujours rien trouvé ,en retombant ,elle aperçut des fils blancs ,elle se rapprocha mais cette fois-ci ,son dos lui faisait tres mal ,elle se releva ,craqua son dos et tout était bon !
Elle alla alors chercher une toile d'araignée ,elle s’apprêtait a repartir quand elle se dit :
Obscura m'en veut ,je devrais me racheter !
Elle se retourna ,pris plusieurs toiles d'araignées et repartit toute joyeuse !
Voila ,le pauvre Dreno en aura bien assez et puis le stock sera plein !,se dit elle
Manque encore le cataplasme de baies mais il n'y avait aucune baies aux alentours .


Coup de Chance


En arrivant près de la petite cabane où se reposait dreno ,aria vit des petites boules rouges a l'entrée ,elle les attrapa ,les examina ,et conclut :
Ce sont des baies !
Elle entra dans la petite cabane ,déposa une toile d'araignée et une poignée de baies devant Obscura et Dreno :
Voila pour le blessé !
Elle alla vers une petite boite pleine de plantes médicinales ,deposa toutes les toiles d'araignées et le reste de baies
J'ai pris un stock pour me rachetée de ma bétise
Elle s'approcha du blessé :
Il me fait de la peine ...
Revenir en haut Aller en bas
Ҩ Lieutenant
avatar
Dreno
Ҩ Lieutenant
Messages : 358
Date d'inscription : 15/04/2011

Feuille de personnage
Relation(s) du perso::

MessageSujet: Re: [EVENT] Ce n'est que le début... Mer 18 Avr - 9:31

-Dreno? Où sont-ils... Lyrina et les autres?

Le guerrier regardait le fond du tunnel sans répondre. Là où se tenaient Lyrina, deux guerriers ours et un jeune garçon d'une dizaine d'années quelques secondes plus tôt, on ne voyait plus que roche et poussière. Etaient-ils en vie ? C'était difficile à dire. La fumée avait pu les asphyxier. Les pierres avaient pu les blesser. Ils avaient pu manquer d'air. Les ours avaient pu avoir raison de Lyrina et de l'enfant. Mais il y avait une chance pour que tous soient encore en vie. En tout cas pour Lyrina et l'ours avec qui elle se battait. Ils étaient juste entre deux des poutres en bois qui soutenaient un peu le tunnel avant son effondrement, donc les plus grosses pierres ne les avaient pas touchés. Restait encore les hypothèses concernant l'asphyxie mais ça augmentait le pourcentage de survie. Cependant, pour l'enfant, c'était peine perdue. Il se trouvait juste en dessous d'un gros bloc de terre aussi dur que la pierre. Dreno n'avait aperçut son visage que quelques secondes mais ses yeux étaient reconnaissables entre mille : c'était le fils d'Atallyn. Une lueur d'espoir s'alluma dans son regard quand les décombres se mirent à bouger. Mais seul Kalem en sortit.

-Dreno, on évacue les tunnels. Tout le monde dehors. Vite !

Il se retint de protester vu le ton sans appel de sa meneuse. Celle-ci n'attendit pas sa réponse et avança d'un pas décidé vers la sortie. Mais lui ne bougea pas. Lyrina. C'était la seule chose qui importait pour le moment. Elle l'avait tellement aidé quand il en avait besoin, il devait lui rendre l'appareil. Mais déplacer tous ces rochers prendrait des heures. Si elle était en dessous, elle mourait bien avant. Il ne pouvait rien faire pour l'instant. Pour l'instant. Mais plus tard, il trouverait quelque chose à faire pour l'aider. Elle ne pouvait pas être morte. Elle était trop forte, trop utile au camp. Les ancêtres ne l'aurait pas permis. Mais la voix de Morwyn à l'entrée le tira de ses pensées :

-Evacuez le camp ! Sortez tous !

Dreno savait qu'elle luttait pour ne pas ajouter "Bande d'abrutis !" ou "Sinon je vous décapite avec les dents !" mais c'était comme si elle l'avait dit. Alors il sortit le plus vite possible pour ne pas avoir à subir la fureur de la jeune femme. Dehors, la lune était encore haute. Si les ours comptaient stopper l'attaque au levé du soleil, ils avaient encore plusieurs heures de combat, de cris et de sang avant de pouvoir faire la liste des blessés... Et des morts. Avant même qu'il ne choisisse qui aider, le lieutenant vit une lame foncer vers lui. Il se baissa mais le couteau atteignit sa tente droite en lui arrachant un cri. Il tomba. Bien que ce fut douloureux, ce n'était qu'une coupure qui cicatriserait en une nuit. Il tenta de se lever mais une guerrière ours apparut à côté de lui et lui entailla la jambe près du genoux. Il la repoussa avec cette même jambe ; il n'aurait pas du. Le poignard de la guerrière fit encore plus de dégâts. Il réussit néanmoins à la plaquer au sol pour lui asséner une bonne dizaine de coups de poings. C'était plus par vengeance que par besoin de protéger le clan qu'il avait continué. En effet, au cinquième coup, elle était tombée, inconsciente. Puis un ours l'attrapa par les épaules et le projeta contre un arbre. Il devait connaître la malheureuse. Quand le guerrier rat retomba sur ses pieds, il ne pu tenir debout, sa jambe droite ne supportait plus son poids. Elle devait être cassée. Il tenta tant bien que mal de se rapprocher d'Obscura qui était un en retrait pour pouvoir accueillir les blessés loin des ours. Mais malgré ses efforts, il ne réussit qu'à faire quelques mètres. Heureusement, elle le vit. Après, ce fut très flou pour lui. Tout ce que la mage disait était incompréhensible. Il comprit qu'elle avait mis des herbes sur sa jambe car le contact avec sa blessure lui arracha un soupir assez proche du gémissement. Peu à peu, la douleur diminuait et il redevint lucide. Mais sa blessure à la tête se manifesta et l'addition était plutôt douloureuse. Finalement, ce n'était pas qu'une égratignure.

-Ca va ?

S'il ouvrait la bouche, il allait crier. A cause de la douleur, de son impuissance, de sa colère. Alors il essaya de sourire pour la rassurer ce qui n'avait pas l'air de réussir. Elle le tira un peu plus loin des combats et de l'incendie. Dreno porta la main à son front. Il pensait que c'était à cause du feu qu'il avait si chaud mais en vérité, il avait de la fièvre. Bientôt, la blessure s'infecterait, il le savait. Mais il fallait qu'il retourne se battre auprès des autres. Sans Lyrina et sans lui, la clan perdait des atouts majeurs. De plus, il n'était pas le seul guerrier blessé. Il ravalait des larmes de douleur mais même ça, il n'en était pas capable longtemps. Puis Obscura réapparut dans son champ de vision. Elle marmonna quelque chose au sujet d'Aria qui était incompétente puis cria à son apprentie :

-Ariaaaaa !!! Tu as trouvé ou pas ??? Nous n'avons pas trois mille ans devant nous !!! Dépêche toi !!!

La jeune femme en question arriva un peu plus tard et déposa ses trouvailles devant son mentor.

-Voila pour le blessé !

Aria souriait ce qui parut vraiment bizarre à Dreno parce qu'il ne voyait absolument aucune raison de sourire. Elle marqua une pause avant d'ajouter :

-Il me fait de la peine...
-Merci...

Bien sûr, c'était ironique, il ne la remerciait pas. Mais c'était en quelque sorte rassurant de voir qu'il pouvait encore faire de l'ironie. Il grimaça quand Obscura plaça les toiles d'araignée sur sa jambe mais contint un cri de douleur qui brûlait pourtant de sortir. Il avait carrément envie d'étrangler les deux mages qui se tenaient devant lui mais ça ne l'avancerait à rien. Prenant sur lui, il demanda :

-T'as pas un truc qui marche rapidement pour que j'y retourne ? S'il te plaît...
Revenir en haut Aller en bas
Ҩ Mage
avatar
Obscura
Ҩ Mage
Messages : 28
Date d'inscription : 09/07/2011

Feuille de personnage
Relation(s) du perso::

MessageSujet: Re: [EVENT] Ce n'est que le début... Mer 18 Avr - 22:42

Aria lui rapporta enfin ce dont elle avait besoin tout sourire, Obscura perçut sont malaise et le besoin de se faire pardonner.


-Voila pour le blessé ! Il me fait de la peine... fit l'apprentie-mage
-Merci...Dit Dreno avec une pointe d’ironie tout en soupirant.
- Merci Aria maintenant tu t'assoie près de moi et tu regarde attentivement se que je fais pour que tu sache ENFIN ce qu'il faut faire
ça en moins à te rappeler ou te répéter Pensa la mage.


Elle répéta la même opération pour le cataplasme puis demanda à Aria de faire une bouillit de la plante qui aidera Dreno à diminuer ses douleurs.


Fait moi, s'il te plait, une bouillit de la plan... euuh d’abord fait moi voir se que tu as pris. Elle les observa et se rendit compte avec soulagement qu'elle avait judicieusement choisit les graines de pavot. Oui, très bien, fais en donc une bouillie et donne la à boire à Dreno.


Obscura était soulagée Aria n'était pas tout à fait incapable finalement mais il restait beaucoup de chose à lui apprendre tout de même. En tout cas, elle se débrouillait plutôt bien pour cette bouillie, c'était déjà ça... La jeune femme partit boire et congédia son apprentie. Dreno l’appela elle retourna auprès de lui avec lenteur :


-T'as pas un truc qui marche rapidement pour que j'y retourne ? S'il te plaît... la supplia dreno.
Eh bien si tu tiens à finir handicapé toute ta vie tu peux aller combattre avec ta jambe à moitié déchiquetée... Mais je ne pense pas que ce soit la meilleure des solutions qui soit! Elle comprit qu'aujourd'hui elle s'emportait vite vu la tête de Dreno. Excuse moi... Je suis sur les nerfs en ce moment... La meilleure solution c'est que tu te reposes et je dis ça pour ton bien, crois moi!


Toute cette agitation dans le camp et les blessés donnaient du fil à retordre à tout le monde. Obscura était épuisée elle prit une pièce de gibier pour elle et Dreno et alla se reposer à coté de lui, elle ne pouvais pas rester dans cet état là, elle était inutile au clan si elle n'était pas capable de soigner.
Pendant son sommeil elle rêva, toutes les scènes guerre et l'assemblée lui revinrent en tête, elle pensa aussi a Aria, sa première apprentie elle l'avait formé mes apparemment rien ne lui restait... Tout reprendre... Oui c'est se qu'il fallait faire... c'est un travail qui lui prendrait surement plusieurs mois mais il ne faut pas perdre espoir. Même si la mage passe son temps à lui crier dessus et à lui rabâcher mille fois les choses elle l'aime bien Aria. Elle avait appris à là connaitre au fil du temps, car au début ce n'était pas une fille très bavarde, Obscura c'était vite rendue compte qu'elle était tête en l'air. Cette apprentie lui avait illuminer ses journée et son antre lui paraissait bien moins vide avec elle. Quand elle sortit de son sommeil il faisait encore nuit elle sortit a l'extérieur et s'assit pour observer les étoiles
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: [EVENT] Ce n'est que le début...

Revenir en haut Aller en bas

[EVENT] Ce n'est que le début...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Silver Wood RPG :: Introduction :: Corbeille-